La Yeshiva University poursuivie par des étudiants LGBTQ pour discrimination
Rechercher

La Yeshiva University poursuivie par des étudiants LGBTQ pour discrimination

Des étudiants et d'anciens élèves affirment que l'institution a violé la loi sur les droits humains de la ville de New York en refusant de reconnaître en son sein un club LGBTQ

Une affiche annonce un événement LGBTQ  àla Yeshiva University, le 15 décembre 2020. (Autorisation : Y.U. student organizers via JTA)
Une affiche annonce un événement LGBTQ àla Yeshiva University, le 15 décembre 2020. (Autorisation : Y.U. student organizers via JTA)

NEW YORK (JTA) — Un groupe d’étudiants et d’anciens élèves a porté plainte contre la Yeshiva University pour discrimination, affirmant que l’université a enfreint les lois sur les droits humains de la ville de New-York en refusant de reconnaître un club universitaire LGBTQ.

Cette plainte a été déposée mardi devant la Cour suprême du comté de New-York.

Au cours des dernières années, les étudiants avaient exercé des pressions répétées sur l’administration de l’institution moderne orthodoxe pour qu’elle accepte de reconnaître le club Gay-Straight Alliance. L’éminente institution a tenté de concilier son interprétation traditionnelle de la loi juive, qui n’autorise pas les relations homosexuelles, avec ses contacts avec le monde laïc.

Molly Meisels, qui a été diplômée récemment de l’université et qui avait lancé de nombreuses initiatives prônant l’inclusion lorsqu’elle était étudiante, a qualifié la plainte de « dernier recours ». La plainte demande à l’université de reconnaître officiellement le club en tant qu’organisation étudiante et de verser des dommages et intérêts aux plaignants.

« Les étudiants queer et leurs alliés, à la Yeshiva University, ont rencontré les administrateurs, nous avons réclamé un statut pour leur club, nous avons partagé leurs histoires avec les personnalités rabbiniques et nous avons plaidé en faveur du club en interne pendant des années », dit Meisels à JTA. « Quand nous avons réalisé que nos efforts restaient vains, nous avons su qu’une plainte serait le dernier recours à notre portée qui nous permettrait d’atteindre notre objectif ».

La Yeshiva University est enregistrée en tant qu’organisme non-sectaire et elle reçoit « des centaines de millions de dollars » issus des fonds de l’état, et elle profite d’autres avantages, note la plainte. Les étudiants font remarquer que l’école n’a pas le droit de « choisir, parmi les lois de la ville de New-York, celles qu’elle accepte d’appliquer ».

Mardi, 48 membres de la faculté de droit Cardozo de la Yeshiva University ont envoyé une lettre au doyen de l’institution, condamnant le refus opposé par l’administration à la formation d’un club réunissant les étudiants LGBTQ. « La discrimination à l’encontre d’une organisation étudiante pour la simple raison qu’elle se concentre sur les questions LGBTQ+ n’a pas sa place dans une université qui se présente elle-même comme une communauté engagée en faveur de l’épanouissement, de l’égalité et de la dignité de ses membres », dit la lettre. Les membres de la faculté écrivent également dans leur courrier que la décision prise par l’université est « illégale au regard de la loi fédérale, de la loi de l’état et des droits civils garantis par la ville ».

L’université n’a pas répondu à une demande de commentaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...