L’Agence juive aide ses employés pour les GPA à l’étranger
Rechercher

L’Agence juive aide ses employés pour les GPA à l’étranger

La subvention est estimée à environ 10 000 euros, une petite partie du coût. Une politique "symbolique" pour Herzog : "l'Agence est une grande famille"

Des membres de la communauté LGBT et des sympathisants participent à une manifestation contre un amendement de la Knesset refusant la gestation pour autrui pour les couples gays, aux abords de la Cour suprême de Jérusalem, le 23 juillet 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des membres de la communauté LGBT et des sympathisants participent à une manifestation contre un amendement de la Knesset refusant la gestation pour autrui pour les couples gays, aux abords de la Cour suprême de Jérusalem, le 23 juillet 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

JTA — L’Agence juive pour Israël est devenue la première institution publique israélienne à octroyer des prêts à ses employés pour leur permettre d’accéder à des services de gestation pour autrui (GPA) à l’étranger.

Alors que ces prêts sont accessibles par tous les employés, ils représentent tout particulièrement une aubaine pour les hommes homosexuels, qui n’ont légalement pas le droit de recourir aux services de mères porteuses en Israël.

Ils aideront également environ 450 salariés de l’Agence juive – tels que les émissaires israéliens – qui passent plusieurs années dans une communauté juive à l’étranger.

La subvention est estimée à environ 10 000 euros, ce qui ne représente qu’une petite partie du coût total d’une GPA à l’étranger. Certains Israéliens pouvant prétendre à cette dernière se tournent également vers l’étranger pour accélérer le processus, même si les services de santé israéliens ne paient pas pour ce type de services à l’extérieur de l’Etat juif.

Isaac Herzog, chef de l’opposition et député de l’Union sioniste, pendant la Conférence de Herzliya, le 22 juin 2017. (Crédit : Flash90)

Le chef de l’Agence juive, Isaac Herzog, a expliqué que l’organisation « fait une déclaration symbolique parce que cette décision vient refléter l’égalité qui règne au sein d’une vaste organisation, qui reconnaît aujourd’hui le droit de tout homme ou de toute femme à être parent et à fonder une famille, indépendamment de l’identité de genre ou de l’orientation sexuelle. L’Agence juive forme une grande famille et tous ses membres sont égaux ».

Plusieurs entreprises de haute technologie en Israël proposent d’ores et déjà ce service.

Au mois de novembre, la Knesset avait rejeté une loi qui permettait aux couples de même sexe d’avoir recours à la gestation pour autrui.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...