Rechercher

L’Algérie offre une aide de 100 millions de dollars aux Palestiniens

Le président Abdelmadjid Tebboune a en outre indiqué que l'Algérie souhaitait placer la cause palestinienne au cœur du sommet arabe qu’elle doit accueillir en mars prochain

Le président Mahmoud Abbas tient une conférence de presse conjointe avec son homologue algérien Abd al-Majid Tebboune le 6 décembre 2021 en Algérie. (Crédit : WAFA)
Le président Mahmoud Abbas tient une conférence de presse conjointe avec son homologue algérien Abd al-Majid Tebboune le 6 décembre 2021 en Algérie. (Crédit : WAFA)

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a annoncé lundi l’octroi d’une aide de 100 millions de dollars à l’Autorité palestinienne, à l’occasion d’une visite à Alger de son président Mahmoud Abbas.

« En application des résolutions pertinentes de la Ligue arabe, l’État algérien a décidé d’offrir (à M. Abbas) ce chèque portant sur une contribution financière de l’Algérie de l’ordre de 100 millions de dollars » a déclaré M. Tebboune lors d’une conférence de presse conjointe avec le dirigeant palestinien.

M. Tebboune a en outre indiqué que l’Algérie souhaitait placer la cause palestinienne au cœur du sommet arabe qu’elle doit accueillir en mars prochain.

Il a par ailleurs annoncé, selon les médias algériens, que son pays envisageait d’accueillir « prochainement » une conférence regroupant « toutes les factions palestiniennes », une initiative destinée à favoriser une réconciliation entre le Fatah, le parti de M. Abbas, et le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007.

La visite de M. Mahmoud Abbas en Algérie intervient moins de deux semaines après celle du ministre israélien de la Défense Benny Gantz au Maroc, concrétisée par un accord de coopération sécuritaire avec le royaume chérifien, qui a suscité l’ire des Algériens et des Palestiniens.

L’Algérie, qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août, avait estimé qu’elle était « visée » par la visite du ministre israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...