Rechercher

L’ambassade d’Ukraine accuse l’Etat hébreu de « passer les réfugiés au peigne fin »

La mission de Kiev en Israël appelle à plus de compassion et de latitude envers les Ukrainiens alors que la Russie "commet un génocide"

Juifs ukrainiens qui ont fui les zones de guerre en Ukraine en arrivant sur un vol de sauvetage à l'aéroport Ben Gourion, le 17 mars 2022. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Juifs ukrainiens qui ont fui les zones de guerre en Ukraine en arrivant sur un vol de sauvetage à l'aéroport Ben Gourion, le 17 mars 2022. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

L’ambassade d’Ukraine en Israël a intensifié jeudi sa critique de la politique de Jérusalem envers les réfugiés fuyant l’invasion russe, quelques jours après qu’Israël a déclaré avoir assoupli ses restrictions pour permettre à davantage de demandeurs d’asile d’entrer dans le pays.

Le traitement des Ukrainiens qui fuient vers le sol israélien ne répond pas aux principaux obstacles auxquels sont confrontés les réfugiés non juifs d’Ukraine, a déclaré l’ambassade dans un communiqué publié en ligne.

« La Russie commet un génocide contre les Ukrainiens, tuant des milliers de civils, tandis que le gouvernement israélien inspecte chaque réfugié d’Ukraine au peigne fin », indique le communiqué.

Le gouvernement a été vivement critiqué pour sa réponse à l’afflux de réfugiés – en particulier ceux qui ne sont pas éligibles à la citoyenneté israélienne selon les dispositions de la Loi du retour en raison de leur ascendance juive – et sa gestion de la question a été entachée par des politiques peu claires, des rétropédalages et des querelles internes occasionnelles.

L’ambassade a appelé les décideurs israéliens à faire preuve de plus de compassion et à assouplir les conditions d’entrée. Il a déclaré qu’Israël devrait annuler le quota de réfugiés autorisés à entrer et mettre fin à d’autres « obstacles artificiels envers les femmes et les enfants fuyant l’Ukraine qui est déchirée par la guerre ».

L’ambassade a déclaré qu’Israël devrait autoriser l’accès tout ukrainien dont un membre de la famille réside légalement en Israël, le laisser rester jusqu’à la fin de la guerre sans approbation préalable, et ne pas décompter ces personnes des quotas.

Les Israéliens devraient également pouvoir héberger leurs amis ukrainiens  légalement, et les Ukrainiens en Israël devraient également être autorisés à travailler, a déclaré l’ambassade.

Illustration : Des immigrants juifs fuyant la guerre en Ukraine lors d’un vol de sauvetage parrainé par le Keren Hayessod arrivent à l’aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv, le 9 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

La déclaration affirme que tous les réfugiés qui viennent en Israël le font probablement parce qu’ils ont de la famille ou des amis en Israël qui sont prêts à les accueillir.

L’ambassade a déclaré que les suggestions avaient été présentées au ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked.

Les tensions autour de la politique des réfugiés d’Israël se sont cristallisées autour d’Ayelet Shaked.

« Nous espérons que le gouvernement, dont la nation a connu la vie de réfugié tout au long de son existence, accueillera ceux qui sauvent leur propre vie et celle de leurs enfants – à la recherche d’un abri temporaire contre les horreurs de la guerre », a déclaré l’ambassade.

Depuis le début des combats lorsque la Russie a envahi l’Ukraine le 24 février, plus de 10 000 Ukrainiens sont arrivés en Israël. Parmi ceux-ci, quelque 2 800 éligibles en vertu de la loi israélienne sur le retour se sont installés, selon les chiffres du ministère de l’Immigration et de l’Intégration, tandis que 944 d’entre eux ont quitté Israël.

La ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked tient une conférence de presse à l’aéroport international Ben Gourion, annonçant de nouveaux critères d’admission des réfugiés, le 13 mars 2022. (Crédit : Roy Alima/Flash90)

Au total, au cours des trois dernières semaines, environ 6 500 Ukrainiens non éligibles à la Loi du retour, sont arrivés en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...