Rechercher

Lancement d’un programme de cybersécurité pour des infrastructures déterminantes

Un programme israélo-américain confié à la Fondation BIRD accordera à des travaux conjoints sur la sécurisation des infrastructures vitales jusqu'à 1,5 million de dollars

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Photo d'illustration : Concept de protection en cybersécurité. (Crédit : Thinkhubstudio via iStock by Getty Images)
Photo d'illustration : Concept de protection en cybersécurité. (Crédit : Thinkhubstudio via iStock by Getty Images)

Israël et les États-Unis lancent un nouveau programme en matière de cybersécurité qui offrira des subventions qui pourront aller jusqu’à 1,5 million de dollars pour des projets qui permettront de trouver des solutions susceptibles de protéger au mieux les infrastructures vitales pour les pays.

Le programme sera placé sous la direction de BIRD Cyber, un projet conjoint de coopération entre la Fondation israélo-américaine BIRD (Binational Industrial Research and Development), l’Administration des sciences et des technologies au sein du DHS (Département américain de la sécurité nationale) et l’INCD, l’administration israélienne chargée de la cybersécurité, selon une annonce officielle qui a été faite mardi.

La Fondation BIRD fait la promotion de projets conjoints entre entreprises américaines et israéliennes dans des secteurs technologiques variés, de manière à pouvoir créer de nouveaux produits en tandem.

Le nouveau programme de cybersécurité fera la promotion de la collaboration entre les firmes israéliennes et américaines ou entre une compagnie et une université, ou encore un institut de recherche (chacun dans un des deux pays), dans les domaines de la cybersécurité ou des technologies émergentes pour améliorer la cyberprotection et la résilience des infrastructures nationales vitales et des économies des deux pays. Il offrira des financements jusqu’à 1,5 million de dollars par projet, ou jusqu’à 50 % des budgets de recherche et de développement en faveur d’un travail collaboratif qui débouchera sur la présentation et sur la mise en œuvre-pilote des technologies qui auront été mises au point.

Lançant un appel en direction des entreprises et des institutions intéressées, ce week-end, les organisateurs du programme ont expliqué que les partenariats et les projets proposés devaient être liés à des technologies offrant une architecture sécurisée de protection aux processus opérationnels, à des programmes-pilotes pour l’évaluation des risques en temps réel dans les aéroports et dans les ports, petits et moyens, à des programmes-pilotes en direction des centres de cyber-résilience qui travaillent avec les PME et les entreprises, et à des technologies d’analyse avancées.

Ce programme survient dans le sillage d’une série d’accords de collaboration dans le secteur de la cybersécurité qui ont été signés entre les Israéliens et les États-Unis, et qui ont pour objectif d’élargir et d’approfondir les liens entre les deux pays dans ce secteur. Les vastes domaines de coopération comprennent la lutte contre le financement du terrorisme, la création d’un véhicule institutionnel pour permettre la recherche et le développement dans le domaine de la cybersécurité et la collaboration en matière de cybersécurité dans les transports.

Parmi ces conventions, un accords entre le DHS et l’INCD qui vise à renforcer la cyber-coopération dans la protection des économies et des infrastructures les plus essentielles des deux pays, l’élargissement de la collaboration en ce qui concerne la gestion du risque face aux cybermenaces, la lutte contre les attaques aux rançongiciels et la promotion des partenariats bilatéraux entre les secteurs public et privé en termes de R&D dans le domaine de la cybersécurité.

Le docteur Eitan Yudilevich, directeur exécutif de BIRD, a fait savoir dans une déclaration que l’organisation était « heureuse de ce que le Département de la sécurité nationale américain et l’administration israélienne de cybersécurité aient sélectionné la fondation BIRD pour prendre la tête du programme de cybertechnologies israélo-américain », ajoutant que « nous sommes fiers de pouvoir contribuer au renforcement de la cyber-résilience dans les deux pays ».

Les infrastructures essentielles comprennent l’énergie, l’eau, l’aviation, la fabrication et les opérations des chaînes d’approvisionnement. Les menaces faites à ces infrastructures figurent parmi les risques stratégiques les plus élevés pour la sécurité nationale, l’économie et la santé publique des pays du monde entier.

Au mois de juin 2022 seulement, un groupe de pirates lié à la Russie a pris pour cible le système ferroviaire, les aéroports et les ministères lituaniens ; une firme leader de cybersécurité israélienne a révélé qu’une opération de phishing, en relation avec l’Iran, avait visé des cibles israéliennes de haut-rang ou liées à Israël ; des hackers informatiques s’en sont pris à trois entreprises sidérurgiques iraniennes, obligeant l’une d’entre elles à stopper sa production ; et une campagne de hameçonnage s’est attaquée à des organisations américaines des secteurs militaire, des logiciels, de l’approvisionnement, de la santé et pharmaceutique en utilisant des comptes Microsoft.

Certaines des plus importantes cyberattaques de 2021 avaient touché des industries en lien avec les infrastructures vitales pour les pays.

Une étude majeure, publiée au mois d’octobre dernier, avait établi qu’Israël était le pays le plus touché par les attaques au rançongiciel depuis 2020.

L’État juif est aussi un moteur dans le domaine de la cybersécurité, avec des firmes dans le secteur qui ont soulevé la somme record de 8,8 milliards de dollars en 2021 – un chiffre qui représente 40 % des fonds collectés au total par les entreprises spécialisées du secteur, l’année dernière, dans le monde entier, selon les données transmises par l’INCD.

Les exportations en provenance d’Israël en matière de cybersécurité ont été estimées à 11 milliards de dollars en 2021, selon des données de l’Institut des exportations israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...