L’ancien ministre Gideon Saar ne concourra pas pour la direction du Likud
Rechercher

L’ancien ministre Gideon Saar ne concourra pas pour la direction du Likud

Politicien retraité, vu comme le challenger potentiel le plus réaliste contre Netanyahu, il est courtisé par Kahlon, dirigeant de Koulanou

L'ancien ministre de l'Intérieur Gideon Saar à la Knesset, le 23 décembre 2013 (Crédit : Flash90)
L'ancien ministre de l'Intérieur Gideon Saar à la Knesset, le 23 décembre 2013 (Crédit : Flash90)

L’ancien ministre du Likud Gideon Saar, largement considéré comme le candidat le plus réaliste pour disputer la direction du parti au Premier ministre Benjamin Netanyahu, a annoncé jeudi qu’il ne participerait pas aux primaires qui seraient prévues dans les prochains mois.

Saar a comparé ces primaires éclair à une pièce de théâtre sur Twitter et annoncé qu’il n’y participerait pas.

« Je n’ai pas l’habitude d’être une marionnette. Je souhaite du succès à Netanyahu pour l’élection, ainsi qu’à tous les autres acteurs de la pièce », a-t-il écrit dans une réponse à une demande d’un journaliste.

Au même moment, Moshe Kahlon, dirigeant du parti Koulanou et ancien ministre du Likud, a déclaré qu’il serait heureux de faire campagne avec Saar.

Saar était un député vétéran du Likud quand il s’est retiré de son poste de ministre de l’Intérieur en octobre 2014, déclarant qu’il quittait temporairement la politique pour passer plus de temps avec sa famille.

Il a critiqué Netanyahu dans le passé pour les manœuvres politiques entourant la direction du parti du Premier ministre.

Plus tôt jeudi, Kahlon, qui est ministre des Finances dans le gouvernement mené par Netanyahu, a déclaré à la radio israélienne 103 FM qu’il était possible que Saar fasse campagne à ses côtés dans une prochaine élection.

Le ministre des Finances Moshe Kahlon propose le budget de l'Etat 2015 au ministère des Finances à Jérusalem, le 2 août 2015 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Le ministre des Finances Moshe Kahlon propose le budget de l’Etat 2015 au ministère des Finances à Jérusalem, le 2 août 2015 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

« Lui et moi sommes en contact rapproché. Si seulement cela marchait avec Gideon Saar, il est un homme digne », a déclaré Kahlon.

Dans la foulée des indices de Netanyahu sur des primaires avancées, un autre challenger potentiel du Premier ministre au Likud, le maire de Jérusalem Nir Barkat, a annoncé mardi qu’il rejoignait officiellement le parti.

Barkat a annoncé cette action dans un tweet et une vidéo postée sur sa page Facebook, mentionnant son service ces sept dernières années comme maire de Jérusalem et expliquant Ses raisons pour élargir ses perspectives.

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, au sommet du musée de la Tour de David, le 14 avril 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90
Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, au sommet du musée de la Tour de David, le 14 avril 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90

Pour diminuer les suspicions qu’il se battrait pour la direction du parti dans les prochaines primaires, Barkat a annoncé qu’il prévoyait de rester maire de Jérusalem « au moins jusqu’à la fin du mandat actuel » en 2018.

Si Netanyahu gagnait les primaires, il pourrait sécuriser la direction du Likud jusqu’en 2023.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...