Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

L’antisémitisme en Suisse a presque triplé avec le conflit Hamas/Israël – étude

L' étude d'un groupe communautaire juif et d'un organe de surveillance de l'antisémitisme évoque 155 incidents physiques en 2023, dont 114 depuis le 7 octobre, contre 57 en 2022

Des policiers montent la garde devant la synagogue Agudas Achim de Zurich, le 3 mars 2024, suite à l'agression d'un Juif orthodoxe, poignardé, tard dans la journée du 2 mars 2024. (Crédit : Arnd Wiegmann/AFP)
Des policiers montent la garde devant la synagogue Agudas Achim de Zurich, le 3 mars 2024, suite à l'agression d'un Juif orthodoxe, poignardé, tard dans la journée du 2 mars 2024. (Crédit : Arnd Wiegmann/AFP)

ZURICH, Suisse – Selon une information publiée mardi, le nombre d’incidents antisémites en Suisse a considérablement augmenté depuis les attaques du Hamas en Israël, le 7 octobre dernier, et la riposte israélienne contre l’organisation terroriste islamiste à Gaza.

L’étude de la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI) et de la Fondation contre le racisme et l’antisémitisme (GRA) montre que le nombre d’incidents « réels » a été de 155 en 2023 – la plupart après le 7 octobre – contre 57 en 2022.

Selon cette même étude, cette « augmentation sans précédent » du nombre de cas se caractérise par une dizaine d’agressions physiques, contre une seule en 2022, auxquelles s’ajoutent insultes et graffitis ou affiches antisémites.

« Depuis les terribles attaques terroristes du Hamas le 7 octobre 2023, l’antisémitisme est présent en Suisse d’une manière que rien ne laissait présager », ont écrit le président de la FSCI, Ralph Lewin, et son homologue de la GRA, Zsolt Balkanyi-Guery, en avant-propos de leur rapport annuel.

Le 2 mars dernier, un homme juif orthodoxe a été grièvement poignardé par un adolescent suisse d’origine tunisienne, partisan de l’État islamique, et laissé pour mort.

L’incident, décrit par la FSCI comme le crime antisémite le plus grave en Suisse depuis une vingtaine d’années, a profondément choqué et alimente depuis une inquiétude généralisés qui a conduit à un renforcement des conditions de sécurité des lieux fréquentés par des juifs à Zurich, où a eu lieu l’agression.

On estime à 114 le nombre d’incidents antisémites enregistrés en Suisse en 2023 après le 7 octobre, date de l’attaque de très grande ampleur du groupe terroriste palestinien Hamas contre Israël. Les milliers d’assaillants qui ont franchi la frontière entre la bande de Gaza et le sud d’Israël ont brutalement tué 1 200 personnes et enlevé 253 personnes qui ont été prises en otage à Gaza.

Israël a riposté par une offensive militaire destinée à renverser le régime du Hamas à Gaza, éliminer l’organisation terroriste et libérer les 130 otages restants.

Les incidents antisémites en ligne ont également augmenté, avec 975 cas enregistrés en 2023, contre 853 en 2022. Selon l’étude, près de la moitié des incidents enregistrés en 2023 l’ont été après le 7 octobre.

Un semblable regain d’antisémitisme a été enregistré un peu partout dans le monde suite à l’attaque du Hamas, une grande partie du fait de l’activisme pro-palestinien.

Le ministère de la Santé dirigé par le Hamas à Gaza affirme que l’offensive de Tsahal a fait plus de 31 000 victimes. Ces chiffres, qui ne peuvent pas être vérifiés de manière indépendante, pourraient comprendre des civils et des membres du Hamas tués à Gaza, y compris ceux tués par des roquettes terroristes égarées.

Tsahal, de son côté, revendique la mort de plus de 13 000 terroristes à Gaza depuis le début de la guerre, auxquels s’ajoutent un millier de terroristes abattus en territoire israélien le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.