L’AP, Ankara et Ryad condamnent l’attaque meurtrière de Pittsburgh
Rechercher

L’AP, Ankara et Ryad condamnent l’attaque meurtrière de Pittsburgh

Un communiqué de l'Autorité palestinienne a dénoncé ces violences reposant sur "les croyances racistes et ignobles en la suprématie et la domination des blancs"

Le 27 octobre 2018 à Pittsburgh, en Pennsylvanie, la synagogue Tree of Life, dans le quartier de Squirrel Hill. (Crédit : Jeff Swensen / Getty Images / AFP)
Le 27 octobre 2018 à Pittsburgh, en Pennsylvanie, la synagogue Tree of Life, dans le quartier de Squirrel Hill. (Crédit : Jeff Swensen / Getty Images / AFP)

Le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne (AP) a condamné dimanche la fusillade meurtrière survenue dans la synagogue Tree of life de Pittsburgh, la qualifiant « d’acte terroriste ».

Un homme armé, entré dans le lieu de culte dans la matinée de samedi, a ouvert le feu, faisant onze morts et blessant au moins six personnes.

« Le ministère des Affaires étrangères condamne cet acte terroriste qui a visé une synagogue juive de Pittsburgh », a dit le ministère des Affaires étrangères de l’AP dans un communiqué publié par l’agence de presse officielle de l’AP, Wafa.

« Le ministère condamne le ciblage des lieux de culte par ces terroristes aux croyances racistes et ignobles basées sur la suprématie et la domination des blancs ».

Le tireur présumé, identifié comme étant un habitant de Pittsburgh âgé de 46 ans, Robert Bowers, aurait hurlé « Tous les Juifs doivent mourir ! » en entrant dans la synagogue. Il a ouvert le feu pendant une cérémonie de circoncision, ou brit-mila, avant un échange de tirs avec des agents de police. Il s’est ensuite barricadé dans l’immeuble avant de se rendre et il aurait été blessé.

Bowers aurait tenu des propos conspirationnistes antisémites et anti-immigrants sur Gab, un réseau social d’extrême-droite similaire à Twitter. Son dernier message connu, quelques heures avant la fusillade, disait que « l’HIAS aime faire venir des envahisseurs pour tuer notre peuple. Je ne peux pas rester à ne rien faire en regardant les miens se faire massacrer. J’y vais. »

L’HIAS, la Hebrew Immigrant Aid Society, est une organisation à but non-lucratif juive américaine qui fournit une aide humanitaire aux réfugiés et aux immigrants.

Une veillée organisée suite à une fusillade meurtrière à la congrégation Tree of Life dans le quartier de Squirel Hill à Pittsburgh, le 27 octobre 2018 (Crédit : AP/Matt Rourke)

Le ministère des Affaires étrangères de l’AP a indiqué être solidaire du peuple américain et a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Les responsables de la ville ont indiqué que l’enquête sur la fusillade serait appréhendée comme un crime de haine fédéral.

Samedi soir, le ministère des Affaires étrangères turc a dénoncé l’attentat.

« Nous avons appris avec chagrin que de nombreuses personnes sont mortes et ont été blessées au cours d’une attaque armée visant une synagogue aujourd’hui, le 27 octobre, à Pittsburgh, aux Etats-Unis », a expliqué dans un communiqué le ministère turc des Affaires étrangères.

« Nous condamnons avec force cet acte haineux et nous exprimons nos condoléances aux familles en deuil, à la communauté juive américaine et à la population des Etats-Unis ».

Dimanche matin, l’ambassade saoudienne à Washington a, elle aussi, dénoncé la fusillade.

« L’ambassade exprime ses condoléances sincères au peuple américain et aux familles des victimes de l’incident violent survenu dans une synagogue de Pittsburgh aujourd’hui. Les lieux de culte doivent offrir un refuge spirituel sûr. Ceux qui profanent ce caractère sacré attaquent toute l’humanité », a écrit l’ambassade saoudienne sur Twitter.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...