L’AP déclare que le terroriste de Hébron a été laissé pour mort, Israël dément
Rechercher

L’AP déclare que le terroriste de Hébron a été laissé pour mort, Israël dément

Tsahal rapporte que le personnel médical a tenté de sauver la vie de l’attaquant, réfutant ainsi la déclaration officielle de l’agence de presse de l’AP qui déclare que l’adolescent a été victime de l’attaque d’un résident de l'implantation

Une équipe du Magen David Adom arrive sur les lieux d'une tentative d'attaque au couteau dans la station centrale d'autobus d'Afula, le vendredi 9 octobre 2015  (Photo: Autorisation / Magen David Adom)
Une équipe du Magen David Adom arrive sur les lieux d'une tentative d'attaque au couteau dans la station centrale d'autobus d'Afula, le vendredi 9 octobre 2015 (Photo: Autorisation / Magen David Adom)

Samedi, l’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne Wafa a affirmé qu’un adolescent palestinien avait été abattu alors qu’il tentait de perpétrer une attaque au couteau à Hébron plus tôt dans la journée et que les troupes de Tsahal l’avaient « laissé se vider de son sang et mourir » et l’avaient empêché d’être soigné.

Tsahal a rapidement démenti ce témoignage.

L’attaquant a été identifié par les rapports des medias palestiniens et hébreux comme étant Fadel Muhammad Kawasmeh, âgé de 18 ans et originaire de Hébron.

Selon les premiers rapports, Kawasmeh s’est approché de la victime qu’il avait choisie, un Juif israélien résidant à Hébron, a sorti son couteau et s’est jeté sur lui.

Il a été abattu par l’homme israélien qui était armé et qui n’a pas été blessé dans cette tentative d’attaque.

Cependant, selon Wafa, des « sources venant de témoins et de forces de sécurité » ont affirmé que Kawasmeh a été tué par l’Israélien de l’implantation de Beit Hadassah après que le résident de l’implantation lui ait mal parlé et l’ait injurié.

Wafa a déclaré que l’adolescent a été abattu par quatre balles alors qu’il tentait de s’enfuir du lieu de l’affrontement.

Samedi soir, Tsahal a démenti que le Palestinien avait été abattu dans une attaque qui n’avait pas été prouvée, rapportant au Times of Israel qu’il confirmait son évaluation première de la situation.

L’armée a également rejeté l’affirmation de l’agence de presse Maan selon laquelle des soldats auraient planté un couteau dans l’assaillant après que celui-ci ait été abattu. Samedi, le porte-parole de Tsahal Peter Lerner a écrit sur Twitter que l’objet décrit comme un couteau par Maan était en réalité une radio de l’armée.

Concernant la déclaration selon laquelle Kawasmeh aurait été privé de soins, Tsahal a rapporté au Times of Israel qu’après que le Palestinien a été tué, les soldats se sont précipités sur place et les troupes médicales de Tsahal ont commencé à lui prodiguer les premiers secours pour le maintenir en vie. L’attaquant a ensuite été conduit d’urgence chez un médecin qui a conclu qu’il avait succombé à ses blessures.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...