L’AP fustige la commémoration d’un rabbin extrémiste par des ministres
Rechercher

L’AP fustige la commémoration d’un rabbin extrémiste par des ministres

Pour le ministre des Affaires étrangères, "la participation de deux ministres israéliens à la remise d'un prix à 'Ginsburg' constitue un parrainage officiel du terrorisme"

Le ministre de l'Autorité palestinienne des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki. (Crédit : Issam Rimawi / Flash90 / File)
Le ministre de l'Autorité palestinienne des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki. (Crédit : Issam Rimawi / Flash90 / File)

Le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne a fustigé mardi la participation prévue de deux ministres israéliens à un événement organisé cette semaine en l’honneur d’un rabbin extrémiste ayant salué le résident d’implantation israélien responsable du massacre de 29 fidèles musulmans au Tombeau des Patriarches à Hébron en 1994.

« La participation de deux ministres israéliens à la remise d’un prix à ‘Ginsburg’ constitue un parrainage officiel du terrorisme », a déclaré le ministre dans un communiqué.

Le ministre de l’Éducation Rafi Peretz et celui des Transports Bezalel Smotrich doivent en effet assister jeudi à un « symposium sur la Torah » organisé par une ONG religieuse dans la ville de Givat Shmuel, dans le centre du pays. Au terme de cet événement d’une journée, le rabbin Yitzchak Ginsburgh se verra décerner un prix de « créativité en termes de Torah ».

Yitzchak Ginsburgh a notamment écrit un pamphlet faisant l’éloge de l’auteur du massacre de Hébron, Baruch Goldstein. Il a été accusé d’alimenter les attaques de Juifs extrémistes contre des Palestiniens et d’autres non-Juifs en Israël et en Cisjordanie.

Il a également défendu « La Torah du roi », un livre de 2009 rédigé par les rabbins Yitzhak Shapira et Yosef Elitzur. Celui-ci cite des sages religieux pour justifier, dans certains cas, le meurtre de non-Juifs, y compris des bébés, « s’il est probable qu’ils grandissent comme leurs parents maléfiques ». L’ouvrage affirme également que le commandement « Tu ne tueras point » ne s’applique pas forcément aux non-Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...