Lapid : Le gouvernement a dépensé un demi-milliard de shekels « pour lui-même »
Rechercher

Lapid : Le gouvernement a dépensé un demi-milliard de shekels « pour lui-même »

Le chef de l'opposition a fustigé dans un communiqué le gouvernement qui a adopté des budgets pour les nouveaux bureaux créés dans le cadre de l'accord de coalition

Le chef de l'opposition Yair Lapid à la Knesset lors de la présentation du 35e gouvernement d'Israël, le 17 mai 2020. (Knesset/Adina Veldman)
Le chef de l'opposition Yair Lapid à la Knesset lors de la présentation du 35e gouvernement d'Israël, le 17 mai 2020. (Knesset/Adina Veldman)

Le président de l’opposition Yair Lapid a publié dimanche une déclaration fustigeant le gouvernement après que les ministres ont approuvé de nouveaux budgets pour les nouveaux bureaux créés par l’accord de coalition Gantz-Netanyahu.

« Le gouvernement s’est attribué un demi-milliard de shekels aujourd’hui. Pas pour les travailleurs indépendants, pas pour les chômeurs, pas pour les petites entreprises, mais pour lui-même », déclare M. Lapid.

« Pour les bureaux redondants comme le ministère des Ressources en eau, l’inexistant ministère de l’Autonomisation des communautés et pour les vice-ministres dont personne n’a besoin. Députés détachés, nous en avons assez de vous ».

Le gouvernement a approuvé une vaste réduction budgétaire à l’échelle du gouvernement dans une décision controversée qui permettra la création de six nouveaux ministères.

La décision gouvernementale adoptée entraînera une réduction de 1,5 % des budgets de tous les services gouvernementaux, en particulier au niveau du personnel supérieur. Cette décision entraînera la suppression de 300 postes dans les différents bureaux, ce qui permettra de libérer quelque 100 millions de shekels.

Les nouveaux bureaux en cours de création sont les ministères de l’Enseignement supérieur et des Ressources en eau de Zeev Elkin, le ministère de l’Autonomisation et de la Promotion des communautés d’Orly Levy-Abekasis, le cyber ministère de David Amsalem, le ministère des Affaires des Implantations de Tzipi Hotovely et Tzachi Hanegbi, et le bureau du Premier ministre d’alternance de Benny Gantz.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a par ailleurs démenti dimanche les informations selon lesquelles le gouvernement approuverait l’établissement d’une résidence officielle pour le Premier ministre d’alternance.

« Tous ceux qui induisent le public en erreur et disent que nous installons une résidence pour le Premier ministre d’alternance se trompent », a déclaré M. Netanyahu aux ministres lors de la réunion du cabinet aujourd’hui, dans des commentaires qui ont été divulgués à divers médias. « Cela ne figurait pas » dans les négociations de la coalition, a ajouté le Premier ministre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...