Rechercher

Lapid rencontre Abdallah II en Jordanie après des épisodes de violence à Jérusalem

"La paix entre nous n’est pas seulement celle de voisins, mais est aussi dû à notre responsabilité morale envers nos deux peuples", a déclaré le ministre des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (à gauche) s'exprime lors d'une conférence marquant les 100 jours de la formation du gouvernement israélien, à Shefayim, le 22 septembre 2021 ; et le roi de Jordanie Abdallah II (à droite) écoute lors d'une réunion avec le secrétaire d'État américain Antony Blinken, à Amman, Jordanie, le 26 mai 2021. (Gili Yaari/Flash90 ; AP/Alex Brandon, Pool)
Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (à gauche) s'exprime lors d'une conférence marquant les 100 jours de la formation du gouvernement israélien, à Shefayim, le 22 septembre 2021 ; et le roi de Jordanie Abdallah II (à droite) écoute lors d'une réunion avec le secrétaire d'État américain Antony Blinken, à Amman, Jordanie, le 26 mai 2021. (Gili Yaari/Flash90 ; AP/Alex Brandon, Pool)

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a rencontré jeudi le roi Abdallah II de Jordanie à Amman, les deux hommes acceptant de coopérer afin de réduire les tensions entre Israéliens et Palestiniens à l’approche des vacances du Ramadan et de Pessah.

Il s’agissait de la deuxième rencontre entre les deux hommes depuis la formation du nouveau gouvernement israélien en juin dernier, mais c’était la première fois que la rencontre était annoncée par la Jordanie dans un signe supplémentaire d’amélioration des relations avec Jérusalem depuis que l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu a quitté ses fonctions.

« Nous avons convenu que nous devions travailler ensemble pour apaiser les tensions et promouvoir la compréhension, en particulier à l’approche du mois de Ramadan et de Pessah », a déclaré Lapid dans un communiqué après la réunion au palais Al Husseiniya.

Ces dernières semaines ont vu une recrudescence de la violence à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, notamment plusieurs attaques au couteau par des Palestiniens visant les forces de sécurité israéliennes, ainsi que plusieurs Palestiniens abattus par les troupes israéliennes, certains lors de violents affrontements.

Lapid a rencontré mercredi le haut responsable de l’Autorité palestinienne Hussein al-Sheikh lors de la deuxième réunion publique de ce type en moins de deux mois.

La confluence du Ramadan, de la Pâque et de Pessah en avril a également été un sujet de préoccupation pour l’administration Biden, des responsables américains et israéliens ayant déclaré au Times of Israel le mois dernier que Washington avait demandé à Jérusalem de prendre des mesures pour réduire les tensions et empêcher une flambée de violence semblable à celle qui s’est produite en mai dernier lorsqu’Israël a mené une guerre de 11 jours avec le Hamas à Gaza.

La police lance des grenades assourdissantes sur des Palestiniens à la porte de Damas dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 février 2022. (Crédit : Flash90)

Dans sa déclaration post-réunion, Lapid a ajouté : « Notre relation spéciale avec le Royaume de Jordanie assure un meilleur avenir à nos enfants, et la paix entre nous n’est pas seulement celle de voisins, mais est aussi dû à notre responsabilité morale envers nos deux peuples. »

La lecture de la Cour royale hachémite a réitéré les points de discussion réguliers de la Jordanie sur le conflit, affirmant que le roi « [a] réaffirm[é] la nécessité d’intensifier les efforts pour parvenir à une paix juste et globale sur la base de la solution à deux États qui garantit l’établissement d’un État palestinien indépendant, souverain et viable, sur les lignes du 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale ».

Le roi Abdallah II a également appelé à la préservation du statu quo dans l’enceinte du Mont du Temple/Mosquée al-Aqsa dont la Jordanie est la gardienne. Il a également appelé Israël à cesser « toute action unilatérale qui sape la solution à deux États », se référant ostensiblement à la construction d’implantations.

Le ministre des Affaires étrangères Ayman Safadi a également participé à la réunion, et a rencontré Lapid en privé avant d’entrer dans le bureau du roi.

Le roi Abdallah II a rencontré deux fois le ministre de la Défense Benny Gantz et une fois le Premier ministre Naftali Bennett.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...