Lapid tente de bloquer l’allocution de la terroriste palestinienne en Espagne
Rechercher

Lapid tente de bloquer l’allocution de la terroriste palestinienne en Espagne

Leila Khaled, qui avait dit au Parlement européen que les sionistes étaient pires que les nazis, devrait maintenant prendre la parole à Madrid

Leila Khaled, terroriste palestinienne mise en examen, à Beyrouth, en janvier 2009. (Crédit : Sebastian Baryli/CC BY 2.0/Wikipedia)
Leila Khaled, terroriste palestinienne mise en examen, à Beyrouth, en janvier 2009. (Crédit : Sebastian Baryli/CC BY 2.0/Wikipedia)

Leila Khaled, une Palestinienne condamnée pour avoir participé à un détournement d’avion et qui a continué à prôner la violence contre les Israéliens, devrait donner deux conférences en Espagne dans les jours qui viennent malgré les tentatives des responsables israéliens de bloquer ces interventions.

Khaled, qui a été invitée à Bruxelles pour s’exprimer mardi devant le Parlement européen par des législateurs représentant le parti d’extrême gauche espagnol Izquierda Unida, devrait prendre la parole samedi à l’université de Madrid et dans un autre lieu au début de la semaine prochaine, a fait savoir jeudi la Deuxième chaîne.

Dans son discours prononcé à Bruxelles, Khaled a attaqué Israël et déclaré que les sionistes étaient pires que les nazis.

« Vous ne pouvez pas comparer les actions des nazis aux actions menées par les sionistes à Gaza », a-t-elle dit. « Les nazis ont été jugés à Nuremberg mais pas un seul sioniste n’a été traduit en justice », a-t-elle ajouté.

Khaled avait été arrêtée par des membres de la police de l’air israélienne en 1970. Elle transportait deux grenades et tentait de détourner un vol d’El Al en partance d’Amsterdam avec un complice qui avait été tué par les agents de sécurité. Les autorités britanniques l’avaient libérée en échange d’otages qui avaient été pris lors d’un autre détournement d’avion, un mois après son arrestation.

Elle avait déjà détourné un avion américain transportant des passagers en 1969, le faisant atterrir à Damas, où les deux passagers israéliens qui se trouvaient à bord avaient été détenus pendant trois mois avant d’être échangés contre des prisonniers de guerre syriens incarcérés dans des prisons israéliennes.

Elle est également membre du Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP), un mouvement placé sur la liste noire des groupes terroristes par l’Union européenne.

Yair Lapid, président de Yesh Atid, pendant une réunion du groupe parlementaire à la Knesset, le 8 mai 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Yair Lapid, président de Yesh Atid, pendant une réunion du groupe parlementaire à la Knesset, le 8 mai 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le législateur Yair Lapid, chef de la formation Yesh Atid, a envoyé une lettre jeudi à Ildefonso Castro López, le secrétaire d’Etat espagnol aux Affaires étrangères, demandant que le gouvernement bloque les deux événements.

« C’est un scandale que l’Union européenne ait offert sa plate-forme à cette terroriste et à un groupe terroriste », a écrit Lapid.

« L’Espagne ne doit pas commettre la même erreur. Ce n’est pas seulement une protestation contre des déclarations faites dans le passé, mais également l’inquiétude de ce que des fonds publics alloués par le gouvernement espagnol ne soient utilisés à l’avenir pour soutenir le terrorisme ».

NGO Monitor, un groupe pro-israélien qui, dans sa déclaration de mission, affirme promouvoir la prise de responsabilité au sein des instances internationales, avait envoyé un courrier aux députés européens concernant l’événement du FPLP au parlement de l’Union.

« Il est scandaleux que le Parlement européen offre une plate-forme à une terroriste et à son organisation et que ces affiliations soient ouvertement annoncées », disait la missive.

« NGO Monitor condamne les groupes parlementaires qui accueillent des terroristes internationalement reconnus de même que les organisations issues de la société civile liées aux groupes terroristes ».

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...