Rechercher

L’Arabie saoudite annonce 400 millions de dollars d’aide humanitaire à l’Ukraine

En septembre, Ryad avait joué un rôle inattendu de médiateur, aboutissant à un échange de prisonniers entre Moscou et Kiev

Sur cette photo du 22 novembre 2020, le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane assiste à un sommet virtuel du G-20 organisé par vidéoconférence, à Riyad, en Arabie saoudite. (Crédit : Bandar Aljaloud/Palais royal saoudien via AP, Fichier)
Sur cette photo du 22 novembre 2020, le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane assiste à un sommet virtuel du G-20 organisé par vidéoconférence, à Riyad, en Arabie saoudite. (Crédit : Bandar Aljaloud/Palais royal saoudien via AP, Fichier)

L’Arabie saoudite a annoncé samedi une aide humanitaire de 400 millions de dollars pour Kiev, et son prince héritier Mohammed ben Salmane a parlé au téléphone au président ukrainien Volodymyr Zelensky, a indiqué l’agence de presse officielle SPA.

Le prince a souligné « la position du royaume de soutenir tout ce qui contribuera à la désescalade, et la volonté du royaume de poursuivre les efforts de médiation », a précisé SPA.

En septembre, Ryad avait joué un rôle inattendu de médiateur, aboutissant à un échange de prisonniers entre Moscou et Kiev.

La guerre en Ukraine a toutefois alimenté les tensions entre l’Arabie saoudite et les États-Unis, le royaume refusant d’augmenter la production de pétrole comme l’aurait souhaité Washington pour atténuer la crise énergétique résultant du conflit.

Ryad a même fait l’objet de critiques croissantes de la part des États-Unis à la suite de la décision de l’OPEP, avec l’Arabie saoudite en premier lieu mais aussi la Russie et d’autres alliés, d’une réduction drastique de la production, ce qui pourrait faire grimper encore plus haut les prix de l’énergie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...