L’Arabie saoudite bannit la compagnie iranienne Mahan Air
Rechercher

L’Arabie saoudite bannit la compagnie iranienne Mahan Air

"Les compagnies iraniennes n'ont aucun vol direct vers l'Afrique et de ce fait n'utilisent pas l'espace aérien saoudien," a déclaré un responsable à l'Autorité chargée de la navigation aérienne en Iran

Drapeau de l'Arabie saoudite (Crédit : Wikimedia commons)
Drapeau de l'Arabie saoudite (Crédit : Wikimedia commons)

L’Arabie saoudite a annoncé tard lundi avoir interdit la compagnie iranienne Mahan Air pour des raisons de sécurité, décision qui n’affecte pas les activités des compagnies iraniennes, selon Téhéran.

L’aviation civile saoudienne a décidé de « révoquer complètement les permis d’atterrissage et de survol du territoire saoudien de Mahan Air », indique un communiqué de cet organisme publié par l’agence officielle SPA.

Il a invoqué, pour justifier sa décision, des « violations (par la compagnie) de la réglementation relatives à la sécurité du transport international ».

L’Arabie saoudite avait déjà suspendu les vols aériens avec l’Iran après avoir rompu les relations diplomatiques avec Téhéran en janvier dernier.

La rupture des relations, à l’initiative de Ryad, avait suivi une attaque contre l’ambassade saoudienne à Téhéran par des Iraniens protestant contre l’exécution d’un dissident chiite saoudien, Nimr al-Nimr, pour « terrorisme ».

« Depuis la rupture des relations, les compagnies aériennes iraniennes n’ont aucun plan pour des vols vers l’Arabie saoudite et n’utilisent pas l’espace aérien saoudien », a réagi Ebrahim Moradi, un responsable à l’Autorité chargée de la navigation aérienne en Iran.

« Les compagnies iraniennes n’ont aucun vol direct vers l’Afrique et de ce fait n’utilisent pas l’espace aérien saoudien », a-t-il déclaré à l’agence officielle Irna, affirmant que « la décision de l’Arabie saoudite (…) n’a aucun effet sur les activités des compagnies iraniennes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...