L’Arabie saoudite envisage d’accueillir des parcs d’attraction américains
Rechercher

L’Arabie saoudite envisage d’accueillir des parcs d’attraction américains

Le groupe américain Six Flags pourrait "développer des parcs à thèmes" pour que le pays devienne "une destination touristique"

Photo d'une montagne russe d'un parc Six Flags, situé à Mexico (Crédit : Wikimedia Commons BY 3.0)
Photo d'une montagne russe d'un parc Six Flags, situé à Mexico (Crédit : Wikimedia Commons BY 3.0)

Le groupe américain de loisirs Six Flags est en discussion pour ouvrir des parcs à thèmes en Arabie saoudite, un royaume conservateur qui cherche à proposer des lieux de divertissement à sa population, a-t-il indiqué jeudi.

Six Flags a annoncé avoir entamé des négociations avec les autorités saoudiennes pour « développer des parcs à thèmes » de classe mondiale qui ferait de l’Arabie saoudite « une destination touristique ».

Cette annonce intervient après une visite aux Etats-Unis du puissant vice-prince héritier, Mohamed ben Salman, qui a rencontré le président Barack Obama, d’autres responsables américains et des dirigeants d’entreprises.

Le prince Mohamed a récemment présenté Vision 2030, un programme de réformes destinées à diversifier l’économie saoudienne et atténuer sa dépendance du pétrole. Il prévoit, entre autres, de développer le tourisme et les centres de loisirs.

L’Arabie saoudite possède des petits parcs pour enfants mais interdit l’alcool, le cinémas et les théâtres, comme la mixité dans l’espace public.

Pour les loisirs, de nombreux Saoudiens, notamment les jeunes, se rendent dans les pays voisins comme Bahreïn et les Emirats arabes unis où le climat est plus libéral.

Six Flags, coté à la Bourse de New York, affirme être la première chaîne sur le marché nord-américain avec un chiffre d’affaires de 1,3 milliard de dollars et 18 parcs à travers les Etats-Unis, le Mexique et le Canada.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...