L’Arabie saoudite « rejette l’offre israélienne pour un Dôme de Fer »
Rechercher

L’Arabie saoudite « rejette l’offre israélienne pour un Dôme de Fer »

Un journal arabe annonce que Jérusalem a proposé de fournir un système contre les roquettes du Yémen, mais Ryad a refusé

Le Dôme de fer en action, à Ashdod, pendant l'opération Bordure protectrice de l'été 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le Dôme de fer en action, à Ashdod, pendant l'opération Bordure protectrice de l'été 2014. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

L’Arabie saoudite a récemment refusé une offre israélienne de lui fournir la technologie de défense de missiles le Dôme de Fer, a annoncé un journal arabe basé à Londres samedi.

L’article expliquait que les Saoudiens ont refusé l’offre sans raison particulière.

Il n’y a pas eu de confirmation de l’article par aucune source officielle.

Le système israélien du Dome de Fer a été utilisé au cours de récentes années pour intercepter et détruire des roquettes lancées par le Hamas depuis la bande de Gaza. Il a prouvé sa grande efficacité de protection de populations civiles de la menace des roquettes.

Le système a été utilisé intensivement pendant le guerre de l’été de 2014 à Gaza.

Selon des responsables de l’armée, il a intercepté près de 90 % des projectiles qu’il avait ciblés pendant la guerre, y compris les roquettes tirées contre Jérusalem et la région de Tel Aviv.

Les Houthis ont mené des attaques ponctuelles à travers la frontière depuis la province yéménite de Saada qui borde l’Arabie saoudite et sert de base principale des rebelles.

Yahia al-Qahtani, le porte-parole pour l’autorité de défense civile saoudienne dans la région frontalière de Jizan au sud, a déclaré vendredi qu’un enfant avait été tué et trois autres enfants blessés lorsque des missiles tirés du Yémen avait frappé leur village la veille.

La coalition menée par l’Arabie saoudite vendredi a lancé des frappes aériennes massives contre les rebelles chiites, ciblant les camps et les dépôts d’armes dans la capitale tenue par les rebelles.

Les résidents de Sanaa se sont réveillés avec le son des explosions tôt vendredi matin alors que les avions de combat ciblaient des caches d’armes dans la montagne de Noqum entraînant des explosions et des colonnes de fumée.

La guerre au Yémen oppose les forces loyales au président en exil contre les Houthis et les alliés militaires.

Dans la province de Saada vendredi, un nouveau front dans la guerre semble s’être ouvert alors que des membres lourdement armés de tribus pro-gouvernement ont commencé à avancer vers la ville de Saada, la capitale de la province de Saada et le bastion des rebelles Houthis, selon des officiels militaires et des membres de tribus.

Les Nations unies prévoient de tenir des pourparlers de paix à Genève à la fin du mois de mai et l’organisation a incité tous les acteurs du conflit à y participer.

Pour l’instant, les rebelles ont apporté leur soutien aux négociations tandis que le gouvernement en exil reconnu internationalement a déclaré qu’il ne participerait que si les rebelles se retiraient des villes qu’ils occupent, y compris la capitale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...