Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

L’armée américaine nie que ses largages d’aide humanitaire à Gaza ont tué des habitants

Cinq personnes auraient été tuées vendredi et dix autres blessés par la chute de colis d'aide humanitaire largués par des avions sur la ville de Gaza

Une opération conjointe jordanienne, française, américaine et égyptienne de largage de colis d'aide dans le nord de la bande de Gaza, le 5 mars 2024. (Crédit : AFP)
Une opération conjointe jordanienne, française, américaine et égyptienne de largage de colis d'aide dans le nord de la bande de Gaza, le 5 mars 2024. (Crédit : AFP)

Le Commandement central américain a publié une déclaration niant que l’aide humanitaire américaine parachutée sur Gaza avait causé la mort de plusieurs Palestiniens. « Nous sommes au courant d’informations faisant état de civils tués à la suite de largages humanitaires. Nous exprimons notre sympathie aux familles de ceux qui ont été tués », indique le communiqué du CENTCOM. « Contrairement à certaines informations, ce n’est pas le résultat de largages américains. »

Une source militaire jordanienne a elle aussi indiqué à l’AFP que la Jordanie avait effectué vendredi un largage humanitaire avec quatre avions dans le nord de Gaza, mais qu’elle n’avait pas enregistré d’incidents. « Les cargaisons dont le parachute ne s’est pas ouvert et qui sont tombées en chute libre lors d’un largage vendredi sur Gaza ne provenaient pas d’un avion jordanien », a dit cette source. « Les quatre avions jordaniens qui ont effectué cette mission en partenariat avec cinq autres pays ont effectué leur mission sans incident », a-t-elle ajouté.

Cinq personnes auraient été tuées vendredi et dix autres blessés par la chute de colis d’aide humanitaire largués par des avions sur la ville de Gaza, a-t-on appris de source hospitalière.

Les victimes ont été prises en charge à l’hôpital al-Chifa de Gaza, a indiqué à l’AFP Mohammed al-Chiekh, infirmier en chef au sein du service des urgences de cet établissement, qui a précisé que l’accident avait eu lieu dans le camp de réfugiés d’al-Chati, à l’ouest de la ville de Gaza.

« Quand les avions ont commencé à larguer la cargaison, moi et mon frère nous sommes rendus dans la zone dans l’espoir de récupérer un sac de farine », a raconté pour sa part Mohammed al-Ghoul, un homme de 50 ans vivant dans ce camp situé près de la mer. « Mais le parachute ne s’est pas ouvert et la cargaison est tombée comme une roquette sur le toit d’une des maisons », a-t-il expliqué, indiquant avoir ensuite vu des gens transporter trois corps et vu des blessés parmi les gens qui s’étaient rassemblés sur le toit de l’immeuble pour tenter de récupérer de l’aide.

« C’est une tragédie qui s’ajoute à la tragédie que vivent les Palestiniens de la bande de Gaza », a déploré Mahmud Basal, un porte-parole de la défense civile à Gaza, précisant que parmi les dix personnes blessées, certaines l’étaient grièvement.

Depuis plusieurs jours, les États-Unis et d’autres pays, comme la Jordanie et la France, effectuent des largages aériens d’aide alimentaire sur la bande de Gaza, en proie à la guerre et à une crise humanitaire majeure et menacée de famine, selon l’ONU.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.