Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

L’armée annonce le décès du sergent Nadav Cohen, mort au combat à Gaza

Par ailleurs, l'armée a indiqué que le nombre de militaires israéliens tués depuis l'attaque barbare du Hamas et de ses complices s'élève à 600

Une photo non datée du sergent Nadav Cohen, tué le 31 mars 2024. (Autorisation : Tsahal)
Une photo non datée du sergent Nadav Cohen, tué le 31 mars 2024. (Autorisation : Tsahal)

L’armée israélienne a annoncé lundi matin le décès du sergent major Nadav Cohen, âgé de 20 ans. Il a été tué dimanche lors de combats se déroulant dans le sud de la bande de Gaza.

Cohen, originaire de Haïfa, a combattu avec le 77e bataillon de la 7e brigade blindée.

Par ailleurs, l’armée a aussi indiqué que le nombre de militaires israéliens tués en Israël et dans les Territoires palestiniens depuis le début de la guerre menée contre les terroristes palestiniens du Hamas et leurs complices s’élevait à 600.

Sur les 600, au moins 256 ont été tués dans la bande de Gaza depuis le 27 octobre, début de l’opération militaire terrestre lancée en représailles à l’attaque barbare du Hamas menée le 7 octobre dans le sud d’Israël.

Plus de la moitié des 600 personnes décédées ont été tuées lors de l’attaque sans précédent du Hamas en Israël le 7 octobre.

D’autres militaires ont été tués en Cisjordanie, ou à la frontière avec le Liban où les échanges de feux sont quasi-quotidiens depuis le 7 octobre.

Des soldats de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza, sur une photo autorisée à être publiée le 29 mars 2024. (Armée de défense israélienne)

Plus de 1 523 soldats ont par ailleurs été blessés dans le territoire palestinien depuis le début de l’opération terrestre, toujours selon l’armée israélienne.

La liste des victimes de guerre publiée par l’armée israélienne et énumérant les personnes décédées depuis le 7 octobre 2023 comprend les soldats et les réservistes.

Les Israéliens ayant fait leur service militaire, soit une grande partie de la population adulte juive, sont obligatoirement réservistes jusqu’à l’âge de 40 ans. Certains Israéliens décident de poursuivre après cet âge.

Parallèlement, 169 500 militaires sont sous contrat (service et professionnels).

Une maison en feu dans le kibboutz Nir Oz lors de l’attaque menée par des terroristes palestiniens venus de la bande de Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : AP/Hassan Eslaiah)

L’attaque du Hamas en Israël le 7 octobre a entraîné la mort d’au moins 1 160 personnes, essentiellement des civils, selon un décompte de l’AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

D’après Israël, environ 250 personnes ont également été enlevées et 130 d’entre elles sont toujours otages à Gaza, dont 34 sont mortes.

En représailles, Israël a juré d’anéantir le Hamas et a lancé une offensive qui a fait 32.782 morts, selon un dernier bilan vendredi du ministère de la Santé du Hamas. Des chiffres qui sont invérifiables et qui ne font pas la différence entre les civils et les terroristes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.