L’armée boucle la Cisjordanie et Gaza pour Rosh HaShana
Rechercher

L’armée boucle la Cisjordanie et Gaza pour Rosh HaShana

La fermeture est prévu de dimanche à mardi ; il y aura des exceptions pour les “cas humanitaires”, a annoncé l’armée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Soldats israéliens à un checkpoint à l'entrée du village palestinien de Yatta, en Cisjordanie, le 9 juin 2016. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)
Soldats israéliens à un checkpoint à l'entrée du village palestinien de Yatta, en Cisjordanie, le 9 juin 2016. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

L’armée israélienne a annoncé tard samedi soir qu’elle fermait la Cisjordanie et la bande de Gaza entre dimanche et mardi pour Rash Hashana, le nouvel an juif.

L’armée a annoncé qu’il y aurait des exceptions pour les urgences médicales et les « cas humanitaires », avec l’approbation du Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT).

La fermeture a pris effet dimanche à 00h01 et devrait durer jusqu’à mardi à 23h59, selon les résultats d’une « évaluation sécuritaire », a annoncé l’armée.

La fête de Rosh Hashana commence dimanche au coucher du soleil et se termine mardi soir.

Bien que cette mesure soit mise en place après plusieurs attaques et tentatives d’attaques contre les forces de sécurité israéliennes ces dernières semaines, l’armée ferme souvent la Cisjordanie pendant les fêtes juives.

Vendredi soir, un soldat israélien a été blessé pendant une attaque au couteau au checkpoint de Qalandiya, en Cisjordanie, au nord de Jérusalem. L’attaquant palestinien, un habitant de Jérusalem, a été abattu par un soldat de la police militaire et par un garde de sécurité civil.

Il s’agit de la première fermeture de la Cisjordanie et de la bande de Gaza depuis juin, quand l’armée avait imposé un bouclage similaire avant la fête de Shavouot et juste après un attentat terroriste à Tel Aviv à Sarona qui avait fait quatre morts et une dizaine de blessés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...