Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

L’armée de l’air remet en service ses hélicoptères Apache

Aucune anomalie n'ayant été détectée, le chef de l’armée de l'air, Tomer Bar, ordonne au 113e escadron de reprendre ses activités après une semaine d'immobilisation des appareils

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un hélicoptère Apache AH-64 Apache pendant un spectacle aérien organisé pour Yom HaAtsmatout, à Tel Aviv, le 26 avril 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Un hélicoptère Apache AH-64 Apache pendant un spectacle aérien organisé pour Yom HaAtsmatout, à Tel Aviv, le 26 avril 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)

L’armée de l’air israélienne a remis en service jeudi une flotte d’hélicoptères Apache qui avaient immobilisée pendant une semaine à la suite de la découverte d’un problème technique lors d’une maintenance de routine, a indiqué l’armée.

Le 31 mai, le chef de l’armée de l’air, Tomer Bar, avait décidé que la flotte de AH-64D Apaches – connue en Israël sous le nom de Seraph – resterait clouée au sol jusqu’à ce que tous les hélicoptères aient été contrôlés et autorisés à reprendre leur utilisation opérationnelle.

L’armée de l’air n’a fourni aucun détail sur la nature du problème technique.

Aucune anomalie n’ayant été détectée, certains appareils ont déjà été remis en service lundi. Jeudi, l’armée a déclaré que l’ensemble de la flotte serait remise en service une fois que tous les appareils auraient été contrôlés.

Au début de cette année, lors de la parade aérienne de Yom HaAtsmaout, un hélicoptère Apache s’est arrêté et a atterri dans un kibboutz du centre d’Israël en raison d’une défaillance technique. L’armée a souligné qu’il ne s’agissait pas d’un atterrissage d’urgence.

En 2017, un hélicoptère d’attaque Apache en mission d’entraînement s’était écrasé sur une base dans le sud d’Israël, tuant le pilote et blessant grièvement un membre de l’équipage.

L’ensemble de la flotte avait été immobilisée pendant deux mois avant d’être déclarée à nouveau opérationnelle par l’armée.

Le mois dernier, l’armée de l’air a également cloué au sol toute sa flotte d’hélicoptères Sikorsky CH-53 Sea Stallion – connus en Israël sous le nom de Yasur – à la suite d’un « dysfonctionnement technique » survenu au cours d’un vol d’entraînement.

L’hélicoptère Yasur avait atterri en toute sécurité sur une base aérienne dans le centre d’Israël. L’incident n’a fait aucun blessé ni aucun dégât matériel.

Israël possède deux escadrons d’Apaches, qui volent à partir de la base aérienne de Ramon, dans le désert du Néguev.

Le 113e escadron utilise les hélicoptères AH-64D, connus sous le nom de Seraph, et le 190e escadron utilise le modèle AH-64A, connu sous le nom de Peten (Cobra).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.