L’armée enquête après la chute en Israël d’un missile israélien tiré vers Gaza
Rechercher

L’armée enquête après la chute en Israël d’un missile israélien tiré vers Gaza

Le missile, tombé près de l’étable d’un kibboutz, a endommagé la structure mais n’a pas explosé ; l’incident est survenu lors de frappes en réponse aux attaques de ballons

Dommages dans un kibboutz près de la frontière de Gaza après qu'un missile de Tsahal non explosé a frappé une structure agricole, le 12 août 2020. (Autorisation : Eshkol Security)
Dommages dans un kibboutz près de la frontière de Gaza après qu'un missile de Tsahal non explosé a frappé une structure agricole, le 12 août 2020. (Autorisation : Eshkol Security)

L’armée israélienne a annoncé avoir ouvert une enquête mercredi après qu’un missile, tiré par un hélicoptère de combat vers la bande de Gaza en réponse aux attaques de ballons incendiaires, a atterri dans une communauté israélienne.

Le missile, tombé près d’une étable, n’a pas explosé. La structure a été endommagée, mais la chute du projectile n’a fait aucun blessé dans le kibboutz situé à la frontière avec la bande de Gaza, qui n’a pas été nommé.

Des sapeurs-pompiers sont arrivés sur les lieux pour retirer le missile.

L’incident s’est produit au petit matin, lorsque des hélicoptères de combat et des chars israéliens ont attaqué au moins trois sites dans la bande de Gaza, en réponse à la vague d’attaques aux ballons incendiaires qui ont déclenché plus de 60 incendies en Israël.

L’armée israélienne a déclaré avoir visé « une base militaire, une infrastructure souterraine et des postes d’observation du groupe terroriste du Hamas ».

Selon Al-Resalah, site d’information lié au Hamas, l’aviation israélienne a tiré plusieurs missiles sur des « terres agricoles » à l’est de Rafah dans le sud de Gaza, et bombardé deux postes d’observation du Hamas dans le centre de Gaza.

La fumée et les flammes provoquées par les frappes aériennes de l’aviation israélienne près de la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza, le 12 août 2020. (SAID KHATIB / AFP)

Aucune victime n’a été signalée.

L’armée israélienne a qualifié ces frappes de riposte aux récents incendies criminels et a rappelé qu’Israël tenait le Hamas pour responsable de toutes les violences émanant du territoire de Gaza. Les frappes sont survenues quelques heures après que les dirigeants israéliens ont menacé les dirigeants du Hamas de Gaza qu’Israël prendrait des mesures « drastiques » si la vague d’incendies criminels aériens n’était pas maîtrisée.

Incendies dans le sud d’Israël, le 11 août 2020. (Autorisation du Conseil régional d’Eshkol)

Des ballons incendiaires lancés depuis la bande de Gaza ont provoqué au moins 60 incendies dans le sud d’Israël ce mardi, selon les pompiers. Les responsables ont déclaré que la plupart des incendies étaient modérés, mais que certains avaient causé des dégâts.

La tension est montée ces derniers jours à la frontière de Gaza dans le sud d’Israël, où des ballons incendiaires ont provoqué de nombreux incendies.

Des Palestiniens préparent un engin incendiaire qui sera envoyé par ballon vers Israël, à la frontière de la bande de Gaza avec Israël, le 10 août 2020. (Abed Rahim Khatib / Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...