L’armée frappe 15 cibles du Hamas en riposte à deux roquettes tirées sur Israël
Rechercher

L’armée frappe 15 cibles du Hamas en riposte à deux roquettes tirées sur Israël

Les roquettes semblaient être directement dirigées contre Netanyahu, en plein meeting électoral à Ashdod, d'où il a été évacué ; le Dôme de fer a intercepté les deux projectiles

Des explosions à Gaza après une frappe de l'armée israélienne en riposte à des roquettes sur Ashdod et Ashkelon, le 11 septembre 2019. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Des explosions à Gaza après une frappe de l'armée israélienne en riposte à des roquettes sur Ashdod et Ashkelon, le 11 septembre 2019. (Crédit : capture d'écran Twitter)

L’armée israélienne a mené une série de frappes aériennes sur la bande de Gaza à l’aube mercredi, quelques heures après que des terroristes ont tiré deux roquettes sur les villes d’Ashkelon et d’Ashdod, où le Premier ministre Benjamin Netanyahu organisait un meeting de campagne.

L’armée israélienne a déclaré avoir ciblé quinze cibles différentes dans l’enclave, « notamment un nombre de cibles dans une base militaire où des armes sont manufacturées, un nombre de cibles dans un complexe appartenant aux forces navales et un tunnel d’attaque appartenant au groupe terroriste du Hamas ».

L’armée a déclaré qu’elle tenait le Hamas pour responsable des tirs.

Des sources palestiniennes ont signalé des frappes et des explosions à Beit Lahiya, au nord de Gaza City, Deir el-Balah, dans le centre et à Khan Younes, dans le sud.

Aucun blessé n’a été signalé.

Ces frappes surviennent après une réunion entre Netanyahu, qui est ministre de la Défense et les chefs du Mossad et des service de sécurité du Shin Bet, dans les quartiers généraux de l’armée à Tel Aviv.

Netanyahu a dû être évacué pendant un meeting de campagne à Ashdod mardi soir quand les sirènes ont retenti. Selon l’armée, les deux roquettes lancées ont été interceptées par le système de défense aérienne du Dôme de fer.

Les analystes israéliens estiment que les groupes terroristes ont ciblé les villes du sud délibérément car ils savaient que Netanyahu et d’autres politiciens y organisaient des meeting électoraux. Le meeting de Netanyahu était retransmis en direct sur Facebook.

La plupart des roquettes lancées depuis l’enclave palestinienne ciblent des communautés et les grandes villes ne sont généralement ciblées que pendant les épisodes de tensions ou quand le groupe cherche à provoquer une riposte israélienne.

Mercredi matin, les médias palestiniens ont indiqué qu’un tank israélien a tiré sur une position vide du Hamas dans le sud de Gaza, sans faire de blessés. L’armée israélienne n’a pas commenté cette allégation.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu en réunion sécuritaire après des roquettes de Gaza, aux quartiers généraux de l’armée à Tel Aviv, le 10 septembre 2019. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

A Ashdod, une femme de 46 ans a été hospitalisée après une attaque de panique, quand elle n’a pas réussi à atteindre un abri anti-bombes. Aucun autre blessé ni dégât n’a été signalé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...