L’armée israélienne bouclera la Cisjordanie pour Pourim
Rechercher

L’armée israélienne bouclera la Cisjordanie pour Pourim

Cette mesure préventive interdira aux Palestiniens d'entrer en Israël sauf pour des cas particuliers, a souligné Tsahal

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un soldat israélien monte la garde au poste de contrôle DCO près de l'implantation de Beit El à la périphérie de la ville de Ramallah en Cisjordanie, sur une route reliant Ramallah et à Jérusalem le 1er février 2016 (Crédit : AFP / THOMAS COEX)
Un soldat israélien monte la garde au poste de contrôle DCO près de l'implantation de Beit El à la périphérie de la ville de Ramallah en Cisjordanie, sur une route reliant Ramallah et à Jérusalem le 1er février 2016 (Crédit : AFP / THOMAS COEX)

Israël bouclera la Cisjordanie du mercredi au samedi dans le cadre d’une mesure préventive pour prévenir les attaques pendant la fête juive de Pourim, a annoncé l’armée israélienne mardi.

Le bouclage prendra effet à 1h00 du matin mercredi et devrait prendre fin à 23h59 samedi, a précisé l’armée.

L’entrée et la sortie de la Cisjordanie seront interdites pour les Palestiniens au cours de ces trois jours, à l’exception des « cas humanitaires, médicaux et exceptionnels », selon un communiqué de Tsahal.

Ces cas particuliers seront soumis à l’approbation du coordonnateur du ministère de la Défense pour les Activités du Gouvernement dans les Territoires (COGAT).

L’année dernière, la Cisjordanie n’avait pas été bouclée pendant les fêtes de Pourim. La décision a été prise cette année à la lumière de la « directive du leadership politique » et en suivant une évaluation de la situation, a précisé l’armée.

Même si cela est une mesure spectaculaire, ce n’est pas la première fois que pendant la vague de terreur continue l’armée a bouclé la Cisjordanie. Pour Yom Kippour, Tsahal avait également bouclé la Cisjordanie pour une journée.

Le bouclage touchera des dizaines de milliers de Palestiniens qui travaillent légalement en Israël tous les jours, la plupart d’entre eux dans la construction et dans l’entretien.

Au sein de la Cisjordanie, cependant, les Palestiniens seront en mesure d’entrer dans les implantations juives pour y travailler pendant le bouclage, a précisé un porte-parole.

« A ce stade, il n’y aura aucun changement au sein de la Cisjordanie. Ces mesures rigoristes ne pourront s’appliquer qu’à l’entrée et à la sortie de la zone », a-t-elle ajouté.

L’an dernier, une attaque à la voiture-bélier avait fait 5 blessés à Jérusalem. « Notre réponse au terrorisme, c’est de poursuivre notre vie normalement. Les célébrations de Pourim sont maintenues et la sécurité dans les différents quartiers de la ville sera renforcée », avait déclaré le maire Nir Barkat dans un communiqué.

La fête juive de Pourim est une fête, célébrée avec des costumes, des défilés et des fêtes de rue dans les villes d’Israël.

En près de six mois de terrorisme et de la violence palestinienne depuis le mois d’octobre, 29 Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été tués. Près de 190 Palestiniens ont également été tués, environ les deux tiers d’entre eux en menant des attaques contre les Israéliens et le reste lors d’affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...