L’armée lance un exercice pour mieux se préparer à un conflit dans Gaza
Rechercher

L’armée lance un exercice pour mieux se préparer à un conflit dans Gaza

L'armée a dit que l'exercice sur quatre jours dans et autour de la ville du sud d'Ashkelon inclura des exercices pour les fantassins et des manoeuvres aériennes

Le chef d'état-major Aviv Kohavi, deuxième à gauche, discute avec des soldats participant à un entraînement sur la base Tzeelim, dans le sud d'Israël (Crédit : armée israélienne)
Le chef d'état-major Aviv Kohavi, deuxième à gauche, discute avec des soldats participant à un entraînement sur la base Tzeelim, dans le sud d'Israël (Crédit : armée israélienne)

Dimanche après-midi, un exercice militaire a commencé dans la ville du sud d’Ashkelon et dans la zone à proximité de la bande de Gaza, a annoncé Tsahal dans un communiqué.

L’armée a dit que l’exercice sur quatre jours pour ses soldats de la division Gaza comprenait des fantassins, des hélicoptères de combat et des avions.

L’armée a déclaré que l’exercice, qui devait se terminer mercredi matin, était une « autre étape significative dans l’amélioration de la préparation opérationnelle de Tsahal à la bande de Gaza ».

Tsahal a fait l’annonce samedi soir, même si le chef d’Etat major de l’armée, le général Aviv Kohavi, a ordonné que l’exercice soit ajouté au programme d’entraînement de 2019, quand il a pris ses fonctions en janvier.

Kohavi a pris la décision au milieu des préoccupations croissantes dans l’armée israélienne sur son état de préparation après que l’ancien contrôleur militaire, le général de réserve Yitzhak Brick, a affirmé que l’armée, particulièrement ses fantassins, n’était pas prête à une guerre de grande ampleur.

Les soldats de la division de Gaza prennent part à un exercice, le 22 mars 2015, dont le but est de rejouer des scénarios suivants les leçons tirées de l’opération Bordure protectrice de l’été 2014. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

Le début de 2019 a vu une augmentation importante du niveau de violence le long de la frontière, avec des émeutes nocturnes et des attaques aux ballons incendiaires, mais la violence a diminué ces dernières semaines, du fait d’un accord de cessez-le-feu entre Israël et le groupe terroriste du Hamas qui règne à Gaza.

Le mois dernier, l’Armée de l’Air a tenu son premier exercice avec les nouveaux avions de chasse américains F-35, qui ont simulé des combats simultanément dans la bande de Gaza, en Syrie et au Liban.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...