L’armée lance un programme de lecture obligatoire pour ses commandants
Rechercher

L’armée lance un programme de lecture obligatoire pour ses commandants

Cette initiative exige des officiers israéliens qu'ils acquièrent des connaissances pertinentes par le biais de livres, d'articles et de films

Photo d'illustration montrant un officier en train de lire, diffusée le 16 octobre 2019 (Crédit : Armée israélienne)
Photo d'illustration montrant un officier en train de lire, diffusée le 16 octobre 2019 (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne est connue pour incorporer des stratégies de batailles peu communes – mais sa dernière initiative exigera des commandants qu’ils opèrent à la lettre.

Le chef d’Etat-major de Tsahal, Aviv Kochavi, a lancé mercredi une initiative réclamant de tous les commandants qu’ils lisent des livres qui seront jugés pertinents relativement aux missions qu’ils assument, a fait savoir l’armée dans un communiqué.

Les livres, articles et documentaires traiteront, entre autres, de l’histoire, de l’histoire militaire, de l’autorité, de la psychologie et de la stratégie.

Chaque année, le chef d’Etat-major décidera des contenus de lecture obligatoires pour tous les officiers à partir du grade de lieutenant-colonel. Tous les commandants des branches de l’armée décideront pour leur part quels ouvrages devront lire les subordonnés directs.

« Sous-jacente à cette décision, la conviction qu’un commandant en général – et un commandant à la tête de soldats pendant la bataille en particulier – est un professionnel qui se doit d’acquérir les connaissances nécessaires, notamment au sujet des incidents militaires passés, des essais et des exemples à utiliser au moment de vérité », a fait savoir l’armée dans un communiqué.

Le chef d’Etat-major Aviv Kochavi lors d’une cérémonie sur la base militaire de Gilot, près de Tel Aviv, le 26 mai 2019. (Crédit : Flash90)

Le livre choisi par Kochavi pour l’année 2019 est « Transformation sous le feu » du colonel de l’armée américaine Douglas MacGregor, « parce que c’est un exemple pratique et stimulant de la transformation de l’armée des Etats-Unis, au vu de ses réussites sur le champ de bataille de manière plus spécifique », ont expliqué les militaires.

De plus, les commandants devront regarder un documentaire en quatre épisodes retransmis par la chaîne Kan et intitulé « Lo Tishkot Haaretz » [« La terre ne se calmera pas »] qui traite de la guerre de Yom Kippour, en 1973, depuis les échecs des services de renseignement quand elle a commencé jusqu’à la victoire finale face à plusieurs armées arabes.

« Les commandants de l’armée doivent être des professionnels, lire des livres professionnels sur des sujets variés, regarder des films professionnels, écouter des conférences sur des sujets pertinents et consacrer du temps personnel, et du temps passé en groupe, à étudier et à mettre en pratique des sujets essentiels », a expliqué Kochavi.

« Sur des champs de bataille qui prennent constamment de nouvelles formes, une étude en profondeur des problèmes pouvant se poser est un impératif, une nécessité et une obligation qui émane de la conscience et du sentiment de responsabilité », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...