L’armée ordonne la démolition de la maison de 2 terroristes palestiniens
Rechercher

L’armée ordonne la démolition de la maison de 2 terroristes palestiniens

Les familles des assaillants qui ont tué Hadas Malka et Elhai Telharlev ont 72 heures pour faire appel

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le sergent Elhai Teharlev, à gauche, tué dans une attaque à la voiture bélier en Cisjordanie le 6 avril 2017, et  Hadas Malka, garde-frontière tuée dans un attentat à Jérusalem le 16 juin 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l 'armée)
Le sergent Elhai Teharlev, à gauche, tué dans une attaque à la voiture bélier en Cisjordanie le 6 avril 2017, et Hadas Malka, garde-frontière tuée dans un attentat à Jérusalem le 16 juin 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l 'armée)

L’armée israélienne a ordonné lundi soir la démolition des maisons de 4 Palestiniens qui ont tué les gardes-frontières Hadas Malka et Elhai Teharlev, dans deux attaques distinctes, en juin et en avril.

En l’absence d’appel accepté par la Cour Suprême de justice dans les 72 heures de la part des familles, l’armée sera autorisée à raser les maisons dans les villages de Deir Abu Mashal et Silwad, en périphérie de Ramallah.

Malka, 23 ans, garde-frontières, a été poignardée à mort alors qu’elle était en patrouille près de la porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem. Elle a repoussé son attaquant pendant quelques secondes pour dégainer sa propre arme, selon un communiqué de la police des frontières. Elle a été poignardée dans la partie supérieure du torse et transportée dans un état critique à l’hôpital Hadassah du mont Scopus à Jérusalem, où elle a subi une intervention chirurgicale en urgence. Elle a ensuite succombé à ses blessures.

Malka faisait partie d’un groupe de soldats qui réagissaient à une attaque quelques secondes auparavant, par deux terroristes palestiniens, l’un armé d’un couteau et l’autre d’une arme semi-automatique artisanale, de type Carl Gustav, au Tombeau de Sédécias. Les trois assaillants ont été abattus.

Les médias palestiniens ont indiqué que les forces israéliennes sont arrivées au domicile des attaquants, Bra’a Saleh Atta, 18 ans, Adel Ankush, 18 ans, et Usama Ahmed Atta, 19 ans, à Deir Abu Mashal, peu après l’attentat du 6 juin, pour les préparer à la démolition.

Forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'un attentat terroriste porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Forces de sécurité israéliennes sur les lieux d’un attentat terroriste porte de Damas, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Teharlev 20 ans, a été tué dans un attentat à la voiture bélier à l’extérieur de l’implantation d’Ofra en Cisjordanie, le 6 avril. Il montait la garde à un arrêt de bus sur la Route 60, avec un autre soldat, qui a été légèrement blessé.

La voiture avait frappé les soldats alors qu’ils se tenaient entre les bornes qui protègent les arrêts de bus et la barrière de béton qui protège le reste de la chaussée. L’attaquant a accéléré en direction des soldats depuis l’autre côté de la rue pour maximiser le choc, a déclaré un porte-parole de l’armée.

Le chauffeur palestinien a été capturé par l’armée israélienne dans la journée. Il s’agit de Malek Ahmad Mousa Hamed, 21 ans, de Silwad.

Hamed avait parcouru cette route de long en large afin de trouver des soldats qu’il pourrait prendre pour cible, a ajouté l’armée. Il avait déjà passé 4 mois en prison pour avoir tenté une attaque contre l’implantation d’Adam l’an dernier. Son attentat est la neuvième en deux ans à être commis par des résidents de Silwad.

Toujours mardi soir, des forces de sécurité ont arrêté un agent du Hamas dans le village de Deir Samet, à l’extérieur de Hébron, et ont saisi son véhicule. La voiture avait été achetée grâce aux fonds transférés par le groupe terroriste à la famille d’un autre terroriste palestinien responsable d’une attaque à la voiture bélier en 2015, a déclaré le porte-parole de l’armée.

Scène d'une attaque à la voiture bélier présumée près de l'implantation d'Ofra, en Cisjordanie, le 6 avril 2017. (Crédit : Magen David Adom)
Scène d’une attaque à la voiture bélier présumée près de l’implantation d’Ofra, en Cisjordanie, le 6 avril 2017. (Crédit : Magen David Adom)

Des responsables de l’armée ont déclaré que cette opération faisait partie des initiatives destinées à contrecarrer l’octroi de fonds aux familles des terroristes.

Dans une autre opération en Cisjordanie, les forces de sécurité ont interpellé 15 personnes suspectées d’être impliquées dans des activités liées au terrorismes, selon l’armée.

Durant l’arrestation, les forces de sécurité ont saisi une mitraillette de style Carl Gustav, qui, comme les suspects, va faire l’objet d’une enquête.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...