L’Autorité des titres israélienne utilise la block-chain pour la cyber-sécurité
Rechercher

L’Autorité des titres israélienne utilise la block-chain pour la cyber-sécurité

La technologie a été intégrée dans le système de messagerie de l'organisme gouvernemental et sera mise en œuvre dans deux autres réseaux dans un proche avenir

Photo illustrative d'un expert en cybersécurité (AP/John Minchillo)
Photo illustrative d'un expert en cybersécurité (AP/John Minchillo)

L’Autorité des titres israélienne (ATI) a déclaré mercredi qu’elle a commencé à utiliser la technologie de la block-chain pour améliorer la cyber-sécurité et relever les défis de la sécurité de l’information.

La technologie, couramment utilisée dans les crypto devises telles que le bitcoin, a été intégrée dans l’un des systèmes de l’ATI, appelé « Yael », qui est utilisé par l’agence gouvernementale pour transmettre des messages et des informations aux organismes soumis à sa réglementation, indique-t-elle dans un communiqué.

La chaîne de blocs sera intégrée dans deux autres systèmes à l’avenir, a-t-elle ajouté : d’abord dans un système de vote en ligne développé par l’ATI pour permettre aux investisseurs de participer activement aux réunions depuis n’importe quel endroit, puis dans Magna, qui sert à enregistrer tous les rapports des organismes soumis à son autorité de contrôle.

Le système a été développé au cours des trois derniers mois par la société informatique Taldor.

La block-chain, une plate-forme logicielle mondiale de premier plan pour les actifs numériques, a été utilisée par diverses entreprises pour mieux sécuriser les clients et les transactions.

La technologie joue un rôle central en permettant les transactions de crypto monnaies et permet également une transmission sécurisée des informations sur son réseau, sans intervention humaine.

Selon l’ATI, cette mesure « ajoute une nouvelle dimension à la crédibilité de l’information relayée aux organismes contrôlés. La technologie vérifie l’authenticité des messages, prévient la fraude et empêche leur modification ou leur suppression. En outre, le système empêche la possibilité de nier qu’un message a été reçu de l’ATI.

« L’intégration de la technologie dans les systèmes d’information de l’ATI s’inscrit dans sa vision de promouvoir l’innovation financière sur le marché des capitaux », a-t-elle ajouté.

Natan Hershkovitz, directeur du département des systèmes d’information de l’ATI, a déclaré : « Nous assistons à une tendance croissante dans le monde entier, et en particulier dans le domaine financier, pour y intégrer des technologies innovantes et révolutionnaires ».

« La mise en œuvre de la technologie de la block-chain dans les systèmes d’information de l’ATI en fait l’une des principales autorités mondiales en matière de sécurisation de l’information fournie au public et de sa crédibilité, et l’un des leaders dans le secteur public israélien. »

Shoshanna Solomon a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...