L’avion El Al transportant des centaines de milliers de tests décolle de Séoul
Rechercher

L’avion El Al transportant des centaines de milliers de tests décolle de Séoul

Alors qu'Israël se bat pour acheter les réactifs chimiques nécessaires aux analyses, le gouvernement a passé un accord avec la Corée du Sud pour en acheter – mais il en manque

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un technicien de laboratoire réalise un test de coronavirus à l'hôpital Rambam à Haïfa, le 30 mars 2020. (Yossi Aloni / Flash90)
Un technicien de laboratoire réalise un test de coronavirus à l'hôpital Rambam à Haïfa, le 30 mars 2020. (Yossi Aloni / Flash90)

Un avion El Al transportant suffisamment de réactifs chimiques pour effectuer des dizaines de milliers de tests au coronavirus a décollé pour Israël depuis la Corée du Sud mercredi, en début de matinée, a indiqué le ministère de la Défense. Une pénurie de ce réactif a entraîné une baisse massive du nombre de tests effectués au quotidien.

Environ 30 000 combinaisons de protection pour les équipes médicales seront également livrées par le biais de ce vol, a ajouté le ministère.

Cette opération survient dans le cadre d’une pénurie marquée des réactifs chimiques – les substances utilisées pour les analyses chimiques et qui sont exigées pour les tests. Le manque a entraîné une baisse des tests de dépistage effectués quotidiennement – qui sont passés à moins de 2 000 dans la journée de mardi, bien en-dessous des objectifs établis par le gouvernement.

Un grand nombre d’autorités médicales ont souligné qu’une campagne de dépistage massive était déterminante pour traquer et prévenir la propagation du coronavirus.

Selon le ministère de la Défense, l’ambassade israélienne à Séoul a pu mettre en place cette opération en moins de 24 heures.

Des personnels embarquent des agents chimiques et des combinaisons de protection dans un avion El Al, en Corée du sud, le 8 avril 2020. (Crédit : Ministère de la Défense)

« Les réactifs ont été achetés par le département des acquisitions du ministère de la Défense pour le compte du ministère de la Santé. Au vu de l’urgence, l’unité du ministère de la Santé chargée des transports internationaux a effectué une opération rapide pour permettre de ramener ces produits chimiques en Israël avant le début de la fête de Pessah », a indiqué le ministère.

Le ministre de la Défense Naftali Bennett et le ministre des Affaires étrangères Israel Katz se sont réjouis de la réussite de cette opération. Le directeur-général du transporteur aérien El Al, firme durement frappée par la crise, a également salué la participation de sa compagnie à cette initiative.

Même s’il est crucial de dépister les Israéliens à un rythme bien plus rapide que ce n’est actuellement possible, les dizaines de milliers de tests ne dureront que quelques jours si, comme le désirent les responsables, 10 000 à 30 000 citoyens par jour sont testés au COVID-19.

Un technicien de laboratoire réalise un test de coronavirus à l’hôpital Rambam à Haïfa, le 30 mars 2020. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Mardi, Israël a signé un accord de 90 millions de shekels avec la firme chinoise BGI pour acheter des équipements qui permettraient à l’Etat juif d’effectuer au moins 10 000 tests de dépistage au coronavirus par jour, a indiqué le ministère de la Santé.

La semaine dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné aux responsables de la Défense d’acheter suffisamment de kits pour réaliser 30 000 tests par jour. Les responsables du ministère de la Santé cherchaient antérieurement à ce que 10 000 tests soient réalisés quotidiennement.

Ces nouveaux équipements BGI seront installés dans six laboratoires au cours des prochaines semaines, et ils mèneront des tests aux côtés des structures de dépistage israéliennes actuelles.

BGI est une compagnie spécialisée en génomique dont le siège est à Shenzhen, en Chine. Elle a des clients dans 66 pays, selon son site Internet.

Ces nouveaux tests sont de type ACP – amplification en chaîne par polymérase – et ils détectent directement les acides nucléiques viraux. Certains détectent également les anticorps au virus. Ces kits seront livrés avec leur propres réactifs.

Les tests de BGI ont été largement utilisés en Chine et sont distribués dans plus de cinquante pays et régions, note la firme. Les résultats des tests sont disponibles trois heures après leur réalisation.

Selon le ministère de la Santé, 147 personnes ont développé une forme grave de la maladie, tandis que 199 se trouvent dans un état modéré. Le reste présente des symptômes légers ou a d’ores et déjà guéri de la maladie.

Presque tous ceux qui sont morts des suites du coronavirus meurtrier en Israël étaient des personnes âgées avec comorbidité, selon les responsables hospitaliers.

Une fermeture nationale interdisant les déplacements interurbains est entrée en vigueur mardi, en amont de la fête de Pessah. Un confinement total sera mis en place lors de la première nuit de la fête, mercredi, pour empêcher une plus grande propagation du virus.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...