Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Lazimi et Kariv soutiennent Golan en amont des primaires à la tête d’Avoda

Annonçant sa candidature à la fin du mois dernier, Yair Golan avait déclaré qu'il avait l'intention d'unifier les groupes de gauche du pays

Les députés d'Avoda Naama Lazimi et Gilad Kariv autour de l'ancien législateur du Meretz Yair Golan dans une vidéo diffusée le 17 mars 2024. (Capture d'écran)
Les députés d'Avoda Naama Lazimi et Gilad Kariv autour de l'ancien législateur du Meretz Yair Golan dans une vidéo diffusée le 17 mars 2024. (Capture d'écran)

Les députés d’Avoda Gilad Kariv et Naama Lazimi ont annoncé qu’ils apportaient leur soutien à la candidature de l’ancien législateur du Meretz, Yair Golan, lors des prochaines primaires du parti qui auront lieu le 28 mai.

« Ensemble, nous allons construire le foyer commun de la gauche sioniste », a commenté Kariv, qui était largement considéré comme un candidat potentiel à la tête du parti, dans un discours conjoint prononcé aux côtés de Golan et de Lazimi.

« Nous prenons la responsabilité du changement et de l’espoir », a dit Lazimi dans cette allocution qui a été filmée, déclarant « c’est notre tour : Rejoignez-nous ».

Remerciant les deux députés, Golan, ancien chef d’état-major adjoint et ancien vice-ministre de l’Économie au sein du gouvernement d’unité qui était dirigé par Naftali Bennett et par Yair Lapid – une coalition qui n’avait guère duré – a promis « de créer un large mouvement, un mouvement important ».

Au cours des derniers mois, Golan a fait l’objet des éloges et il a été qualifié de « héros national » pour avoir tenté de venir secourir les jeunes qui fuyaient les terroristes du Hamas qui avaient pris d’assaut le Festival de musique électronique Supernova, le 7 octobre.

Annonçant sa candidature, à la fin du mois dernier, Golan avait déclaré qu’il avait l’intention d’unifier les groupes de gauche du pays.

La décision prise par la cheffe du parti Avoda, Merav Michaeli, de ne pas faire d’alliance avec le Meretz avant les dernières élections avait largement contribué à l’échec de ce dernier à intégrer la Knesset, au détriment du bloc de partis opposés au Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Alors qu’il dominait la sphère politique israélienne dans le passé, le parti Avoda n’occupe actuellement que quatre sièges au Parlement et des récents sondages le montrent en-dessous du seuil électoral nécessaire pour entrer à la Knesset.

Toutefois, aucune de ces enquêtes d’opinion n’a examiné le scénario d’une liste commune réunissant Avoda et le Meretz – une liste qui pourrait lui faire gagner plus de fauteuils que les quatre occupés, selon les sondages, par le Meretz si la faction devait se présenter seule.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.