Le BDS se révèle être infructueux en Slovénie
Rechercher

Le BDS se révèle être infructueux en Slovénie

La plus grande chaîne de pays annule le boycott deux jours après le retrait des produits israéliens de ses rayons

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Un Centre de Mercator à New Belgrade, Slovénie (Crédit : Михајло Анђелковић / Wikipedia CC BY-SA 3.0)
Un Centre de Mercator à New Belgrade, Slovénie (Crédit : Михајло Анђелковић / Wikipedia CC BY-SA 3.0)

Une grande chaîne de supermarché de la Slovénie serait revenue sur sa décision de retirer les produits israéliens de ses rayons, deux jours seulement après que cet apparent le boycott a été révélé par les médias israéliens.

Suite à une forte opposition de la part du ministère des Affaires étrangères d’Israël, la chaîne Mercator a renouvelé ses commandes de pomelos et d’avocats israéliens malgré la pression du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), a signalé Ynet jeudi.

Plus tôt dans la semaine, il a été révélé que le magasin avait retiré les produits israéliens de ses rayons – y compris les agrumes, les dattes et les avocats, à la suite des appels lancés par le mouvement BDS. La décision a été considérée comme une victoire pour le mouvement, qui vise à isoler et à délégitimer Israël à l’échelle internationale.

Jérusalem avait convoqué l’ambassadrice slovène, Barbara Susnik, au ministère des Affaires étrangères, où les hauts fonctionnaires lui ont notifié la gravité de cette décision.

Des oranges israéliens de Jaffa (Crédit : GPO)
Des oranges israéliens de Jaffa (Crédit : GPO)

Mercator n’a pas officiellement admis qu’il avait décidé de boycotter les produits israéliens, mais le ministère des Affaires étrangères a confirmé que la chaîne avait cessé de passer des commandes, a indiqué Ynet.

Le ministère a refusé de commenter le volte-face de Mercator.

En réponse aux rapports initiaux, l’Ambassade de Slovénie a déclaré au Times of Israël qu’ « il n’y a pas de boycott de produits israéliens en Slovénie ».

« L’accord d’association UE-Israël est la base du statut spécial d’Israël aussi dans les relations avec la Slovénie. Depuis 2014, le gouvernement slovène n’a pas d’actions dans la chaîne de Mercator. Les relations entre Israël et la Slovénie sont traditionnellement bonnes et marquées par une coopération diversifiée, notamment dans les domaines de l’économie, la science, la recherche, les hautes technologies et le tourisme », a déclaré un porte-parole de l’ambassade.

La chaîne avait déjà tenté de retirer les pamplemousses israéliens de marque Jaffa en 2014 sous la pression des militants BDS mais avait fait marche arrière après une forte résistance de la part de Jérusalem et de ses alliés locaux.

En novembre, le plus grand magasin de Berlin a retiré plusieurs de ses produits israéliens des ses rayons suite à une interdiction de l’Union européenne imposée sur les étiquettes « Made in Israël » apposées aux produits fabriqués en Cisjordanie ou le plateau du Golan.

KaDeWe, le plus grand magasin d'Allemagne, à Berlin (Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0, Beek100)
KaDeWe, le plus grand magasin d’Allemagne, à Berlin (Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0, Beek100)

Un porte-parole de KaDeWe (Kaufhaus des Westens) a précisé, cependant, que les marchandises seraient à nouveau vendues par le magasin une fois que les produits seront étiquetés en conformité avec les nouvelles directives de l’UE.

Le magasin s’est ensuite excusé pour sa décision et a déclaré qu’il avait agi trop hâtivement.

La plus grande chaîne de supermarchés du Luxembourg, Cactus, a également cessé la vente de produits israéliens l’été dernier suite à la pression de groupes pro-palestiniens mais a dit qu’ils seraient réintégrés une fois que le fournisseur aura prouvé qu’ils ne proviennent pas de la Cisjordanie.

Lee Gancman a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...