Le B’nai B’rith félicite la Bulgarie pour avoir empêché une marche antisémite
Rechercher

Le B’nai B’rith félicite la Bulgarie pour avoir empêché une marche antisémite

À défaut d’autoriser la marche, la Cour suprême bulgare a statué que les manifestants d'extrême droite devaient se limiter au dépôt de gerbes au domicile de Hristo Lukov

Le général Hristo Lukov, antisémite et allié nazi. (Crédit : JSowerby / CC BY-SA 4.0)
Le général Hristo Lukov, antisémite et allié nazi. (Crédit : JSowerby / CC BY-SA 4.0)

Par les voix de son président international Charles O. Kaufman et de son PDG Daniel S. Mariaschin, le B’nai B’rith International a « félicité » les autorités bulgares pour avoir empêché une marche aux flambeaux organisée par des groupes néonazis le week-end dernier.

« La manifestation annuelle porte le nom du général Hristo Lukov, antisémite et allié nazi. Son mouvement de l’Union des légions nationales bulgares a soutenu la déportation de plus de 11 000 Juifs de Macédoine vers le camp d’extermination de Treblinka », a expliqué l’organisation dans un communiqué.

À défaut d’autoriser la marche, la Cour administrative suprême bulgare a statué que les manifestants d’extrême droite devaient se limiter au dépôt de gerbes au domicile de Lukov.

« La décision du tribunal, ainsi que la coopération de hauts responsables du gouvernement bulgare, est une victoire pour la communauté juive bulgare », a écrit le B’nai B’rith International.

« Une enquête publiée par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne l’année dernière a révélé que 85 % des Juifs d’Europe estiment que l’antisémitisme est le plus grand problème social ou politique de la société et 30 % ont fait l’objet de harcèlement antisémite », concluait le communiqué de l’organisation. « Il est vital que les gouvernements européens assurent la sûreté et la sécurité de leurs communautés juives. »

En 2017, la Bulgarie a voté en faveur de l’approbation de la définition de l’antisémitisme avancée par l’Alliance internationale de commémoration de l’Holocauste (IHRA). L’an dernier, le pays a ouvert sa première école juive depuis plus de 20 ans.

Alors que le gouvernement bulgare affirme « lutter activement contre l’antisémitisme », un cimetière juif a été vandalisé le mois dernier dans la ville de Shumen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...