Les étranges raisons du boycott culturel d’Israël par Tiago Rodrigues
Rechercher

Les étranges raisons du boycott culturel d’Israël par Tiago Rodrigues

Les célébrations de l'Indépendance d'Israël n'étant pas accompagnées "de critiques de la politique d'Israël envers les Palestiniens", l'acteur rejoint le mouvement BDS

L'acteur portugais Tiago Rodrigues rejoint le boycott culturel d'Israël (Crédit: capture d'écran théâtre de la Bastille)
L'acteur portugais Tiago Rodrigues rejoint le boycott culturel d'Israël (Crédit: capture d'écran théâtre de la Bastille)

Le comédien portugais Tiago Rodrigues, un habitué du Festival d’Avignon, a annulé sa venue à un festival de théâtre à Jérusalem à la fin du mois de mai, et explique avoir « rejoint le boycott culturel d’Israël ».

Egalement directeur d’un théâtre national portugais, il explique la raison de son annulation dans un long message posté sur son compte Facebook. Un message qui a fait l’objet de près de 400 partages, 1 200 « likes » et « dislikes » et plus de 200 commentaires.

« Bien que je sois contre l’oppression du peuple palestinien par le gouvernement israélien, explique-t-il, j’ai accepté l’invitation à présenter une performance de ma pièce ‘By heart’ lors de l’édition 2018 du Festival de Jérusalem ».

Si dans un premier temps il avait accepté l’invitation, c’est parce que l’organisation fait la « promotion de la paix » et parce qu’il explique faire la distinction entre « le gouvernement israélien » et « le peuple israélien ». Mais une observation de dernière seconde l’a fait radicalement changer d’avis.

« Je me suis aperçu, écrit Rodrigues, que les communications officielles annonçaient que le festival marquait ‘les 70 ans de l’Indépendance de l’Etat d’Israël' ». Il s’aperçoit que « pas un seul mot de critique d’Israël pour sa conduite envers les Palestiniens » n’accompagne cette mention.

A son grand regret, le festival de théâtre n’a pas exprimé de position après la Marche du retour du 14 mai, qui a causé la mort d’une soixantaine de Gazaouis, dont une cinquantaine de membres revendiqués par l’organisation terroriste du Hamas et 3 par le Jihad islamique. « Conseillé par des amis de confiance, » il a également décidé de rejoindre le mouvement de boycott culturel d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...