Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Le cabinet approuve l’extension de l’aide humanitaire aux réfugiés ukrainiens

Après des difficultés initiales pour obtenir des fonds a hauteur de 42 millions de shekels, les ministres approuvent une réduction générale de 0,06 % des budgets ministériels

Des réfugiés ukrainiens et de nouveaux immigrants débarquent d'un avion à leur arrivée à l'aéroport israélien Ben Gourion, près de Tel Aviv, le 22 décembre 2022. (Crédit : Gil Cohen-Magen / AFP)
Des réfugiés ukrainiens et de nouveaux immigrants débarquent d'un avion à leur arrivée à l'aéroport israélien Ben Gourion, près de Tel Aviv, le 22 décembre 2022. (Crédit : Gil Cohen-Magen / AFP)

Le cabinet a approuvé mardi la reconduction de l’aide humanitaire à quelque 14 000 réfugiés ukrainiens, après une brève interruption due à un déficit budgétaire.

Selon un communiqué du gouvernement, l’aide de plus de 42 millions de shekels a été obtenue en réduisant de 0,06 % tous les budgets ministériels pour 2023.

Grâce à cette aide, les prestations d’assurance maladie et d’assistance sociale pour les réfugiés seront prolongées jusqu’à la fin de l’année.

Le cabinet examinera ultérieurement la possibilité de prolonger cette mesure.

La semaine dernière, le gouvernement a déclaré qu’il n’avait pas été en mesure de renouveler l’aide aux réfugiés ukrainiens en raison d’un manque de fonds, à la suite d’une requête de la Haute Cour à ce sujet. Cette requête faisait suite à l’engagement pris par le gouvernement de prolonger les prestations après une interruption de deux semaines.

En vertu d’un accord bilatéral, les Ukrainiens sans visa peuvent entrer en Israël et y rester jusqu’à trois mois. En raison de la guerre en cours, Israël a prolongé les visas pour les réfugiés non juifs après que la Haute Cour de justice a supprimé un plafond limitant leur entrée dans le pays. Les personnes ayant des racines juives ont automatiquement le droit de devenir des citoyens israéliens en vertu de la Loi du retour.

Les autorités ukrainiennes ont critiqué à plusieurs reprises Israël pour le traitement réservé aux visiteurs ukrainiens depuis le début du conflit, a salué l’approbation, mardi, des coupes budgétaires destinées à financer les programmes d’aide.

« Nous apprécions grandement la récente décision du gouvernement israélien de renouveler la couverture médicale et l’assistance sociale des Ukrainiens qui se trouvent actuellement en Israël en raison de la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine », a déclaré l’ambassade d’Ukraine en Israël dans un communiqué.

« Ce geste permet dans des cas concrets de sauver des vies et témoigne d’une compassion et d’une solidarité authentiques avec les Ukrainiens qui traversent les moments les plus difficiles », a ajouté l’ambassade.

Une file d’ambulances attend pour transporter des réfugiés ukrainiens âgés et infirmes à l’aéroport Ben Gurion, le 27 avril 2022. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

Au début du mois, le président ukrainien Volodymyr Zelensky et son ambassadeur en Israël Evgen Korniychuk ont menacé de fermer les frontières du pays aux pèlerins israéliens se rendant dans la ville d’Ouman pour les prochaines festivités annuelles de Rosh HaShana, en représailles à l’expulsion par Israël de touristes ukrainiens.

Jérusalem avait déclaré que, selon elle, les frontières ne seraient pas fermées aux Israéliens.

L’Ukraine a exhorté Jérusalem à lui fournir des armes défensives tout au long de la guerre, et en particulier des dispositifs d’interception de missiles, mais Jérusalem a jusqu’à présent refusé, les dirigeants israéliens cherchant à éviter de trop contrarier la Russie. Cette hésitation semble en effet largement liée au besoin stratégique d’Israël de maintenir sa liberté d’opérations en Syrie, où les forces russes contrôlent l’espace aérien. Israël est l’un des rares pays à entretenir des relations relativement bonnes à la fois avec l’Ukraine et la Russie.

Jérusalem a cependant travaillé avec l’Ukraine sur l’introduction de systèmes avancés d’alerte précoce pour sonner l’alerte de frappes russes entrantes dans le cadre d’un programme pilote que Kiev espère éventuellement étendre à l’ensemble du pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.