Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

Le cabinet discute d’un système de « feu tricolore » pour les fonds des villes arabes

Face au tollé provoqué par le gel des fonds, le ministre des Finances propose un système à trois niveaux pour contrôler la manière dont l'argent sera dépensé

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich s'exprimant lors d'une conférence de presse, au ministère des Finances, à Jérusalem, le 9 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le ministre des Finances Bezalel Smotrich s'exprimant lors d'une conférence de presse, au ministère des Finances, à Jérusalem, le 9 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Un nouveau plan a été présenté au cabinet pour permettre aux municipalités arabes de continuer à recevoir des fonds du gouvernement tout en s’assurant que l’argent ne finira pas dans les poches d’organisations criminelles.

Le nouveau système de « feux tricolores » classerait les municipalités arabes en fonction de leur niveau de risque d’infiltration par le crime organisé.

Proposé par le ministre de l’Egalité, Amichaï Chikli (Likud), et le ministre des Finances, Bezalel Smotrich (HaTzionout HaDatit), le plan, qui a été discuté lors d’une réunion du cabinet la semaine dernière, aurait été soutenu par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Cette proposition fait suite à la décision du ministre des Finances de bloquer 200 millions de shekels de fonds de développement pour les municipalités arabes au début du mois, en alléguant, sans apporter de preuves, que l’argent était susceptible de tomber entre les mains d’organisations criminelles. Smotrich a également estimé qu’il n’était pas censé « approuver » les décisions des gouvernements précédents. Les fonds, destinés à stimuler l’économie, à moderniser les infrastructures et à lutter contre la criminalité dans les communautés arabes, ont été approuvés par le gouvernement précédent qui comprenait le parti islamiste Raam aux côtés de partis de gauche, centristes et de droite qui s’étaient unis contre leur opposant Benjamin Netanyahu, redevenu Premier ministre.

La décision de bloquer l’argent a été vivement critiquée par l’opposition et même par des membres de la coalition au pouvoir, dont le ministre de l’Intérieur et de la Santé, Moshe Arbel (Shas).

Suite à ces réactions, le Bureau de Netanyahu avait annoncé le 9 août que des mécanismes de contrôle non spécifiés seraient mis en place avant que les fonds ne soient débloqués. Plus récemment, Smotrich a tenu une série de réunions avec les dirigeants des autorités locales arabes et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet afin de discuter des options permettant de s’assurer que les fonds ne seront pas détournés.

Selon la dernière proposition présentée par Smotrich et Chikli, les municipalités arabes seront classées selon un système à trois niveaux.

Les « vertes » recevront des fonds sans conditions, les « jaunes » recevront des fonds sous surveillance et les « rouges » verront leurs fonds gelés dans l’attente d’une solution garantissant qu’ils ne finiront pas entre les mains d’organisations criminelles. Le classement sera décidé par le ministère de l’Intérieur, la police et le Shin Bet, selon la chaîne publique israélienne Kan.

Les détails du système de contrôle sont encore en cours de discussion, a déclaré un porte-parole de Smotrich au Times of Israel.

Des manifestants brandissant une banderole dénonçant les crimes qui touchent de manière disproportionnée les communautés arabes en Israël, lors d’une manifestation contre la refonte judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 26 août 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)

« La décision de superviser le transfert des fonds afin qu’ils parviennent aux citoyens arabes israéliens et non aux groupes criminels est une exigence juste, morale et équitable qui ne peut être contestée aujourd’hui », a déclaré Smotrich dans un récent commentaire.

En réponse à cette déclaration, Mudar Younes, le maire de la ville arabe de Wadi Arara, a réagi. « La réponse aux efforts déployés par les criminels pour prendre le contrôle des autorités locales doit venir de la police – répression et punition. Il n’est pas possible que les victimes des tentatives de prise de contrôle par des criminels soient punies et non les véritables criminels. »

Il a également déclaré qu’il y avait deux poids, deux mesures, puisque les fonds ne sont pas réduits lorsqu’ils sont destinés à des municipalités juives dans lesquelles des cas de corruption ont été rapportés.

À l’approche des élections municipales, qui se tiendront le 31 octobre, certains experts ont mis en garde contre le risque que des éléments criminels menacent et fassent chanter des fonctionnaires locaux pour obtenir des faveurs, et qu’ils aient parfois recours à la violence.

Selon le groupe Abraham Initiatives, une organisation à but non lucratif qui recense les crimes violents dans la communauté arabe, 157 membres de la communauté arabe d’Israël ont été tués depuis le début de l’année, principalement dans des fusillades. Au cours de la même période l’année dernière, 71 personnes avaient été tuées.

Parmi les meurtres récents, un quadruple homicide a été commis mardi soir dans la ville d’Abu Snan, dans le nord du pays. L’une des victimes, Ghazi Saab, était candidat à la mairie lors des prochaines élections municipales et avait annoncé le lancement de sa campagne quelques heures seulement avant sa mort. Cette attaque meurtrière est survenue un jour après l’assassinat du directeur-général de la mairie de Tira, Abdul Rahman Kashua.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.