Le chanteur tunisien Kacem Kefi clame son amitié pour Israël. Et se rétracte
Rechercher

Le chanteur tunisien Kacem Kefi clame son amitié pour Israël. Et se rétracte

Le chanteur et compositeur tunisien garde un très bon souvenir de son concert à Tel Aviv: un drapeau de l'Etat hébreu offert par des fans israéliens

Invité sur radio Mosaïque, une station émettant sur les ondes tunisiennes, le chanteur et compositeur Kacem Kefi est revenu sur son concert à Tel Aviv à l’époque de la présidence de Ben Ali, l’ancien président tombé en 2011 à la suite des manifestations du printemps arabe.

Il a rappelé dans un premier temps avoir gardé un très bon souvenir de ce concert et de l’accueil du public israélien très chaleureux. Il a gardé en souvenir le drapeau israélien qu’il lui avait offert à cette occasion.

Mais dans la Tunisie actuelle, plus libérale depuis la révolution qui l’a libérée de l’ancien autocrate, Israël reste un sujet tabou.

« Des propos qui ont suscité l’étonnement de Hédi Zaiem, explique le site de Mosaïque FM. Le présentateur est intervenu afin de modérer le discours de Kéfi, rappelant à l’artiste que la Tunisie et tout artiste tunisien qui se respecte devraient s’abstenir de collaborer avec l’Etat sioniste en soutien au peuple palestinien ».

« Une remarque qui a poussé le chanteur à se rétracter en s’excusant et en précisant que ça ne dépendait pas des artistes, explique le même site. Ces derniers le faisaient sous les ordres de l’ancien président Ben Ali et étaient donc contraints de le faire ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...