Le chef adjoint du Hamas dit être sur la « même voie » que l’Iran contre Israël
Rechercher

Le chef adjoint du Hamas dit être sur la « même voie » que l’Iran contre Israël

Des membres du groupe terroriste de Gaza ont vu le chef du Conseil stratégique des relations extérieures iranien ; Haniyeh espère que la visite produira des "résultats importants"

Le chef politique adjoint du Hamas, Saleh al-Arouri, après avoir signé un accord de réconciliation avec un haut responsable du Fatah, Azzam al-Ahmad, lors d'une brève cérémonie au centre égyptien du renseignement, le 12 octobre 2017 au Caire, Égypte. (AP/Nariman El-Mofty)
Le chef politique adjoint du Hamas, Saleh al-Arouri, après avoir signé un accord de réconciliation avec un haut responsable du Fatah, Azzam al-Ahmad, lors d'une brève cérémonie au centre égyptien du renseignement, le 12 octobre 2017 au Caire, Égypte. (AP/Nariman El-Mofty)

Le chef adjoint du Hamas, Saleh al-Arouri, a déclaré dimanche à Téhéran que le Hamas et l’Iran suivent « la même voie » dans la lutte contre Israël, selon l’agence de presse semi-officielle Fars.

Arouri a fait ce commentaire lors d’une réunion avec Kamal Kharazi, le chef du Conseil stratégique des relations extérieures de l’Iran, selon Fars.

« Nous sommes sur la même voie que la République islamique – la voie de la lutte contre l’entité sioniste et les arrogants », a-t-il dit, selon le rapport.

Le Hamas est une organisation terroriste islamiste qui s’est juré de détruire Israël.

Arouri et plusieurs autres hauts responsables du Hamas, dont Moussa Abu Marzouk, Maher Salah, Husam Badran, Osama Hamdan, Ezzat al-Rishq et Ismail Radwan, sont arrivés à Téhéran samedi pour une visite de plusieurs jours.

La délégation de responsables du Hamas devait rencontrer de hauts responsables iraniens, a ajouté le rapport sur le site Web du Hamas.

M. Arouri, qui a été élu chef adjoint du Hamas en octobre 2017, s’est rendu en Iran au moins cinq fois au cours des deux dernières années.

Il a souvent fait l’éloge de l’Iran, qui est considéré comme l’un des principaux bailleurs de fonds des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas.

« L’Iran est le seul pays qui affirme que cette entité [Israël, ndlr] est un cancer et devrait être éradiquée de la région », a-t-il déclaré à la télévision pro-Hamas Al-Quds en février 2018. « C’est le seul pays prêt à apporter un soutien réel et public à la résistance palestinienne et à d’autres pour affronter l’entité. »

Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a déclaré samedi à un groupe de journalistes turcs par vidéoconférence qu’il espérait que la visite de la délégation du Hamas en Iran permettrait de produire des « résultats importants ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...