Le chef de la police de Jérusalem refuse de remplacer Roni Alsheich
Rechercher

Le chef de la police de Jérusalem refuse de remplacer Roni Alsheich

Des proches d'Halevi accusent l'ancien chef de la police d'avoir mené une campagne de diffamation contre Yoram Halevi, pour s'assurer qu'il n'ait pas ce poste

Yoram Halevi, chef de la police du district de Jérusalem, au mur Occidental, là Jérusalem, le 27 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yoram Halevi, chef de la police du district de Jérusalem, au mur Occidental, là Jérusalem, le 27 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef de la police de Jérusalem Yoram Halevi a exclu dimanche la possibilité qu’il devienne chef de la police, et annoncé qu’il se retirait de la fonction publique, selon le quotidien israélien Haaretz.

Halevi aurait demandé au ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan de ne pas envisager de lui donner ce poste.

Erdan cherche un remplaçant à Roni Alsheich depuis que son candidat Moshe Edri a été rejeté par la commission Goldberg.

Halevi aurait été le favori du Premier ministre Benjamin Netanyahu en raison de sa relation personnelle avec Sara Netanyahu, mais le chef de la police de Jérusalem a déclaré que des rumeurs sur sa candidature et ses relations personnelles le blessaient lui et sa famille.

Le commissaire de police Roni Alsheich prend la parole lors d’une conférence de presse au siège de la police à Jérusalem, le 17 avril 2018. (Yonatan Sindel / Flash90

Le quotidien a rapporté des propos de proches d’Halevi, qui accusent l’ancien chef Alsheich, d’avoir mené une campagne de diffamation contre Halevi, pour s’assurer qu’il n’ait pas ce poste.

Selon l’article, Alsheich aurait évoqué les relations entre Halevi et le couple Netanyahu et tenté de compromettre sa nomination.

Selon Haaretz, Halevi ne quittera pas son poste avant d’avoir été remplacé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...