Le chef de la ZOA s’entretient avec Ice Cube après ses propos antisémites
Rechercher

Le chef de la ZOA s’entretient avec Ice Cube après ses propos antisémites

Le rappeur a été largement condamné après avoir tweeté à plusieurs reprises des images antisémites, tandis que Morton Klein a été accusé d'islamophobie et de racisme

Ice Cube s'exprime lors du Magic Box à Los Angeles, en Californie, le 27 octobre 2019 (Crédit : Phillip Faraone/Getty Images for REVOLT via JTA)
Ice Cube s'exprime lors du Magic Box à Los Angeles, en Californie, le 27 octobre 2019 (Crédit : Phillip Faraone/Getty Images for REVOLT via JTA)

JTA – Morton Klein ne savait pas grand chose sur Ice Cube quand il lui a téléphoné lundi après-midi, mais à la fin de leur conversation de deux heures, il a dit qu’il était convaincu que le rappeur n’était pas antisémite.

Le président de l’Organisation sioniste d’Amérique de droite (ZOA) a même indiqué que le rappeur l’avait invité lui et sa femme à dîner – une fois la pandémie terminée.

« Il m’a appelé Mort », a rapporté Morton Klein à la JTA. « Il m’a dit de l’appeler Cube. »

« Étranges associés » serait un terme trop doux pour décrire la nouvelle relation entre les deux hommes.

Ice Cube a été largement condamné après avoir tweeté à plusieurs reprises des images antisémites et soutenu le leader de la Nation of islam, Louis Farrakhan, qui a dénigré les Juifs au fil des ans, notamment en les comparant aux termites. Entre-temps, les membres d’un groupe juif de premier plan ont porté plainte contre Morton Klein et la ZOA pour des tweets et des déclarations qu’ils qualifient d’islamophobes et de racistes.

L’appel téléphonique, qui, selon Klein, a été organisé par un ami commun qu’il a refusé de nommer, est le dernier d’une série de rapprochements publics entre des célébrités noires accusées d’antisémitisme et des Juifs éminents. Au début de ce mois, Nick Cannon s’est entretenu avec un rabbin de Los Angeles pour en savoir plus sur le judaïsme. L’animateur de l’émission musicale « The Masked Singer » avait fait des commentaires antisémites dans son podcast, pour lesquels il s’est excusé par la suite.

Cet appel était différent des autres pour plusieurs raisons, en partie parce que Klein lui-même a été accusé d’avoir fait des commentaires fanatiques, notamment sur les Noirs.

« Cube m’a dit qu’il soutenait la condamnation de l’antisémitisme noir et tous les autres & Je condamne tout le racisme », a-t-il écrit dans un tweet décrivant la conversation.

Les deux hommes n’ont pas partagé d’enregistrement de leur conversation, comme d’autres l’ont fait. Mais Ice Cube a reconnu la discussion dans un tweet mardi, dans lequel il a fait l’éloge de Klein pour son plaidoyer.

En amont de l’appel, Klein ne connaissait pas l’étendue du soutien d’Ice Cube à Farrakhan, y compris dans certains tweets récents.

Il a parlé lundi d’un échange sur Twitter le mois dernier, dans lequel le rappeur a dit à Jake Tapper de « faire attention à ce que vous dites » après que le présentateur de CNN a tweeté sur la propension de Farrakhan à la haine, et il a dit qu’il interrogerait Ice Cube à ce sujet.

« C’est troublant », a commenté le directeur de la ZOA. « S’il vous plaît, envoyez-moi ça, je ne suis pas au courant. »

Le président de la Zionist Organization of America (ZOA), Morton A. Klein (Joseph Savetsky/Avec l’aimable autorisation de la ZOA)

Mardi matin, il a de nouveau discuté avec le rappeur. Klein a déclaré qu’Ice Cube lui avait dit « qu’il regrettait profondément d’avoir dit cela » et qu’il avait admis avoir ignoré à tort l’antisémitisme de Farrakhan en raison de son soutien au message d’autonomie des Noirs du leader de la Nation of islam. Mais Klein a indiqué qu’il ne serait pas satisfait tant qu’Ice Cube ne publierait pas une déclaration condamnant l’antisémitisme de Farrakhan, ce qu’il espérait.

Lors de l’appel précédent, Klein a rapporté que les deux hommes avaient discuté de Farrakhan en termes généraux, en plus des critiques auxquelles le rappeur a dû faire face pour avoir tweeté d’autres messages et images antisémites. En juin, le rappeur a tweeté une image d’une fresque montrant un groupe d’hommes blancs au grand nez assis autour d’une table de cartes tenue par des hommes noirs. L’image a été retirée après que des critiques ont accusé l’artiste de représenter les hommes assis à la table avec des traits stéréotypés antisémites. Selon Klein, Ice Cube lui a dit qu’il n’avait pas réalisé que la fresque était antisémite.

« Tout ce qu’il a dit, c’est que je ne suis pas un adepte de Farrakhan et que je ne soutiens rien de tout cela », a fait savoir Klein.

Klein a indiqué que le rappeur avait apprécié une histoire qu’il a racontée sur la façon dont il avait été un bon athlète dans le quartier noir de sa jeunesse, mais qu’il est devenu « exceptionnel » lorsqu’il a emménagé dans un quartier juif blanc.

Les deux hommes ont également discuté du mouvement Black Lives Matter, selon Klein, qui a qualifié le mouvement de « groupe de haine israélo-phobe extrémiste, raciste, financé par Soros » et de « groupe de haine des Juifs, des Blancs, d’Israël, des Noirs conservateurs, de promotion de la violence, de dangereux groupe de haine extrémiste financé par Soros ».

Klein a rapporté avoir parlé à Ice Cube de l' »horrible » plateforme Black Lives Matter, faisant référence à la plateforme 2016 du Movement for Black Lives, un groupe d’activistes qui représente certains groupes mais pas l’ensemble du mouvement Black Lives Matter. Certaines organisations juives l’ont qualifié d’antisémite pour avoir accusé Israël de génocide et d’apartheid. Klein a affirmé  qu’Ice Cube avait convenu que la plateforme était « terrible », bien que le rappeur ait tweeté à plusieurs reprises son soutien au mouvement.

Louis Farrakhan s’exprimant à New York, le 15 juin 2011 (Crédit : Mario Tama / Getty Images via JTA)

Bien que la longue affinité du rappeur avec Farrakhan ait perturbé Klein, il pense que Ice Cube est sincère dans sa condamnation de l’antisémitisme. Il a même dit à Klein qu’il soutient le droit d’Israël à exister en tant qu’État juif, ce qui a grisé le sioniste de droite.

« Il n’est pas tout ce que je voudrais qu’il soit », a commenté Klein. « Mais il en suit la direction. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...