Le chef de l’autorité aéroportuaire d’Israël exige la reprise immédiate des vols
Rechercher

Le chef de l’autorité aéroportuaire d’Israël exige la reprise immédiate des vols

Le chef de l'autorité aéroportuaire israélienne aurait demandé au directeur général du ministère de la Santé d'autoriser la reprise immédiate des vols

Des avions El Al à l'aéroport international Ben Gurion à Lod, le 16 mars 2018. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Des avions El Al à l'aéroport international Ben Gurion à Lod, le 16 mars 2018. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Selon un reportage de la Douzième chaîne de télévision, Yaakov Ganot a déclaré à Moshe Bar Siman-Tov qu’un cadre devrait être établi pour permettre les voyages entre Israël et les pays désignés comme « pays verts », c’est-à-dire ayant un faible taux de porteurs du coronavirus.

La lettre indique que des travaux ont été réalisés dans les aéroports pour permettre les déplacements tout en « réduisant le risque de migration de la maladie et d’une nouvelle apparition du virus ».

Outre l’étiquetage des pays comme acceptables pour les vols, selon les paramètres du ministère de la Santé, la lettre indique également qu’une « norme bleue » supplémentaire a été élaborée pour catégoriser la sécurité des compagnies aériennes et des aéroports étrangers.

La lettre note que la situation géographique d’Israël ainsi que de ses pays voisins signifie que le transport aérien est de la plus haute importance pour l’industrie du tourisme.

« L’absence de décision est claire : l’élimination de l’industrie aérienne et touristique pour la saison estivale et des dommages potentiellement irréversibles », a expliqué M. Ganot.

Israël a largement maîtrisé le virus dans le pays et a levé la plupart des restrictions de confinement. Cependant, la plupart des étrangers ne peuvent toujours pas entrer dans le pays et les Israéliens, ou les résidents permanents, doivent se mettre en quarantaine pendant 14 jours après leur retour.

Des recherches épidémiologiques menées en Israël ont montré qu’une grande majorité des cas dans le pays résultaient de voyages en provenance des États-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...