Le chef de l’Etat islamique du Sinaï serait à Gaza
Rechercher

Le chef de l’Etat islamique du Sinaï serait à Gaza

Shadi al-Menei a rencontré les chefs terroristes dans la bande de Gaza pour renforcer les efforts conjoints pour viser Israël

Le commandant du Sinaï Shadi al-Menei de l'Etat islamique (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)
Le commandant du Sinaï Shadi al-Menei de l'Etat islamique (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)

le commandant des forces de l’Etat islamique dans le Sinaï est actuellement dans la bande de gaza, dans ce qui devrait être une visite secrète, pour rencontrer les dirigeants terroristes du Hamas pour élargir leur coopération et coordonner les attaques contre des cibles égyptiennes et israéliennes, a signalé la télévision israélienne jeudi.

Shadi al-Menei a rencontré les dirigeants de l’aile militaire du Hamas pour discuter de l’approvisionnement continu en armes que le Hamas recherche, a précisé le reportage de la Deuxième chaîne.

Pour sa part, le Hamas a fait passer en contrebande des armes en provenance de Gaza au groupe terroriste d’al-Menei dans le Sinaï, y compris des missiles anti-chars Cornet, qui ont causé de lourdes pertes en Egypte, qui ont pris de nombreuses vies, au moins un navire de la marine et de nombreux chars et blindés, a précisé la Deuxième chaîne.

Al-Menei est également responsable des incidents occasionnels qui impliquent des tirs de roquettes depuis le Sinaï sur la station balnéaire israélienne d’Eilat sud, a poursuivi la Deuxième chaîne.

L’approfondissement de la coopération entre le Hamas et la hiérarchie de l’Etat islamique d’al-Menei est exaspérant pour l’Egypte et « inquiétant pour Israël », a ajouté le reportage.

Le reportage a indiqué qu’al-Menei était derrière une attaque terroriste dans le sud d’Israël en 2011 dans laquelle quatre groupes de terroristes visaient un bus et plusieurs véhicules de l’armée israélienne, tuant six civils israéliens, deux membres des forces de sécurité israéliennes et plusieurs soldats égyptiens. Les dix terroristes ont été tués.

Un bus attaqué par des hommes armés sur la route 12 près d'Eilat pendant une attaque terroriste en août 2011 près de la frontière égyptienne (Crédit : Capture d'écran Youtube)
Un bus attaqué par des hommes armés sur la route 12 près d’Eilat pendant une attaque terroriste en août 2011 près de la frontière égyptienne (Crédit : Capture d’écran Youtube)

Al-Menei était l’un des fondateurs du groupe terroriste Ansar Sinaï Bayt al-Maqdess, qui a rejoint plus tard l’Etat islamique.

L’Égypte avait déclaré qu’il avait été tué dans une embuscade en mai 2014 mais l’information s’est révélée être fausse.

Le Hamas « s’oppose formellement » à l’Etat islamique, a souligné le reportage de la télévision, « mais dans la pratique ils coopèrent ».

L’interaction étroite entre le Hamas et l’EI dans le Sinaï est « l’un des secrets de l’aile militaire du Hamas les plus soigneusement gardés de ces derniers mois », a déclaré Avi Issacharoff du Times of Israel en juillet dernier.

Le groupe terroriste islamiste du Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza en 2007, en évinçant les forces du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Il s’est formellement engagé à la destruction d’Israël et a combattu dans trois conflits majeurs avec Israël depuis sa prise de pouvoir de l’enclace côtière. Israël avait retiré sa présence militaire et civile de Gaza lors du désengagement unilatéral en 2005.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...