Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Le chef de l’ONU met en garde contre un « désastre » en cas de guerre Israël-Liban

S'adressant au Forum économique mondial à Davos, Antonio Guterres a réitéré son appel à un "cessez-le-feu humanitaire immédiat" à Gaza

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, au Forum économique mondial à Davos, le 17 janvier 2024. (Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP)
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, au Forum économique mondial à Davos, le 17 janvier 2024. (Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP)

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a averti mercredi qu’une « confrontation totale » entre Israël et le Liban serait un « désastre complet », sur fond de craintes d’un embrasement dans la région. S’adressant au Forum économique mondial dans la station alpine suisse de Davos, Antonio Guterres a réitéré son appel à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » à Gaza.

Les combats font rage à Gaza depuis les attaques sans précédent du Hamas contre Israël le 7 octobre. Depuis lors, la frontière libano-israélienne est le théâtre d’échanges de tirs quasi quotidiens entre l’armée israélienne et le mouvement terroriste chiite libanais du Hezbollah, allié du Hamas.

« Les retombées qui se produisent déjà, le risque d’une véritable confrontation au Liban, ce serait un désastre total. Nous devons l’éviter à tout prix », a déclaré António Guterres.

Les terroristes yéménites Houthis ont également frappé ce qu’ils considèrent comme des navires liés à Israël dans la mer Rouge, en solidarité avec le Hamas, depuis le début de la guerre le 7 octobre.

Le chef des Nations unies a de nouveau soutenu l’idée d’un cessez-le-feu humanitaire pour contribuer à éviter un nouveau chaos.

« Ce que nous voyons en mer Rouge démontre que cela ne suffit pas. Il est très important de s’attaquer à la situation humanitaire à Gaza. Il est très important d’avoir un cessez-le-feu humanitaire », a-t-il déclaré.

Guterres a réitéré son appel à la création d’un État palestinien indépendant. « Je crois que la situation actuelle a démontré que la solution à deux États constitue un moyen absolument central pour résoudre ce problème », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.