Le chef de Meretz appelle à élargir la circulation de bus durant Shabbat
Rechercher

Le chef de Meretz appelle à élargir la circulation de bus durant Shabbat

Nitzan Horowitz a réitéré sa critique du ministre des Transports Bezalel Smotrich qui a annulé la circulation de bus pendant le Shabbat

Le chef du parti Meretz Nitzan Horotiwz participe à une conférence du parti à Tel Aviv, le 14 janvier 2020. (Photo par Miriam Alster/Flash90)
Le chef du parti Meretz Nitzan Horotiwz participe à une conférence du parti à Tel Aviv, le 14 janvier 2020. (Photo par Miriam Alster/Flash90)

Samedi, le président Meretz Nitzan Horowitz a déclaré que son parti de gauche allait soutenir la circulation de bus dans le pays pendant le Shabbat.

En novembre, Tel Aviv et les municipalités environnantes ont mis en route un service de bus pendant le vendredi et le samedi, le jour juif du repos. S’exprimant lors d’un événement culturel à Shoham, Horowitz a déclaré que son parti chercherait à élargir ce programme sur l’ensemble du pays.

Il a également réitéré sa critique du ministre des Transports Bezalel Smotrich, après que le site d’information Ynet a rapporté jeudi que le ministère des Transports avait récemment annulé les bus qui fonctionnaient pendant le Shabbat.

« Smotrich est un ministre fanatique qui maltraite les citoyens », a déclaré Horowitz, cité par le site internet.

Un bus public circule pendant le Shabbat à Tel Aviv, le 23 novembre 2019. (AP Photo/Tsafrir Abayov)

Alors que la plupart des sociétés israéliennes de bus n’opèrent pas pendant le Shabbat, certaines lignes cessent de fonctionner après le coucher du soleil vendredi ou commencent à circuler avant la fin du Shabbat samedi.

Selon l’article de Ynet, après que des plaintes ont été adressées au ministère de la part d’Israéliens religieux, plus 50 trajets en bus qui coïncidaient avec le Shabbat ont été annulés ou décalés.

Une source au sein de l’Autorité nationale du Transport public a défendu la nouvelle politique, déclarant au site d’information qu’elle conduirait à une amélioration du service, en permettant au bus de circuler quand il y a plus de passagers.

« C’est important de noter que l’Autorité nationale du Transport public agit selon le principe de statu quo et applique la politique qui est déterminée par le gouvernement », a déclaré la source.

Le ministre des Transports Bezalel Smotrich s’exprime lors d’une conférence organisée par « Makor Rishon » et l’Institut israélien de démocratie au centre international de Convention à Jérusalem, le 11 novembre 2019. (Photo par Noam Rivkin Fenton / Flash90)

Smotrich, un membre du parti national-religieux Yamina qui souhaite qu’Israël soit régi selon la loi juive, a été accusé d’avoir annulé les lignes pour « se venger » de Tel Aviv et des zones environnantes, qui ont commencé à offrir un service de bus régulier le Shabbat.

Réagissant à l’article, le chef d’Yisrael Beytenu Avidgor Liberman a promis que son parti, comme condition pour rejoindre une coalition lors des prochaines élections de mars, demanderait que les questions de transport public, et l’ouverture des commerces pendant le Shabbat, soit du ressort des autorités locales.

Le chef de Kakhol lavan Benny Gantz a déclaré que son parti allait « remporter [l’élection] et corriger cela », alors que l’élu du parti Travailliste-Gesher Itzik Shmuli, qui est candidat sur une liste commune avec Meretz, a promis qu’il « combattrait cette décision par tous les moyens possibles ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...