Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

Le chef du Hamas appelle à plus d’attaques, le gouvernement annonce des « décisions »

Pour Haniyeh, il n'y a pas de solution au conflit avec Israël. Le cabinet de sécurité israélien annonce "une série de décisions" pour lutter contre le terrorisme

Le leader du Hamas, Ismail Haniyeh, s’exprimant lors d’une conférence de presse après sa rencontre avec le président libanais Michel Aoun, au palais présidentiel, à Baabda, à l’est de Beyrouth, au Liban, le 28 juin 2021. (Crédit : Dalati Nohra/Gouvernement officiel libanais via AP)
Le leader du Hamas, Ismail Haniyeh, s’exprimant lors d’une conférence de presse après sa rencontre avec le président libanais Michel Aoun, au palais présidentiel, à Baabda, à l’est de Beyrouth, au Liban, le 28 juin 2021. (Crédit : Dalati Nohra/Gouvernement officiel libanais via AP)

Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a exclu toute solution politique au conflit israélo-palestinien et appelé à resserrer les rangs de la « résistance armée » palestinienne [c’est-à-dire les autres formations terroristes – notamment palestiniennes – soutenues par l’Iran et qui sont hostiles à Israël] en Cisjordanie et à intensifier les attaques, suite à la fusillade terroriste meurtrière de lundi, près d’Hébron.

Selon Shehab News, affilié au Hamas, Haniyeh a, à l’occasion d’une réunion des dirigeants du Hamas et du Jihad islamique palestinien (JIP) à Gaza, appelé de ses voeux une meilleure coordination des factions armées de Cisjordanie et affirmé que les accords d’Oslo, à l’instar de toutes les autres tentatives de solution politique, avaient échoué.

Cette réunion avait pour objet de commémorer le 54e anniversaire de l’incendie criminel de la mosquée Al-Aqsa par un Australien chrétien mentalement malade, le 21 août 1969.

« L’incendie qui a ravagé la mosquée Al-Aqsa continue de brûler dans nos cœurs », a déclaré un porte-parole du Jihad islamique palestinien. Il a par ailleurs exhorté l’Autorité palestinienne à cesser toute forme de coopération avec l’État juif et demandé un soutien plus fort de la part du monde arabe et musulman, que ce soit sur le plan diplomatique, financier ou matériel, avec des livraisons d’armes.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu présidant une réunion du cabinet, au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 17 juillet 2023. (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL)

En parallèle, le cabinet de sécurité a conclu sa réunion d’urgence sur la dernière vague de violences en Cisjordanie.

Le cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu a fait savoir que le cabinet de sécurité avait pris « une série de décisions pour lutter contre les terroristes et autorisé le Premier ministre et le ministre de la Défense à prendre toutes les mesures nécessaires en la matière ».

Le cabinet de Netanyahu n’a pas donné de précisions sur la nature de ces décisions.

Le ministre des Finances d’extrême droite Bezalel Smotrich a appelé Israël à réagir à la fusillade d’hier, qui a tué Batsheva Nigri, 42 ans, en approuvant la construction de nouvelles implantations.

« Le cabinet soutient les commandants et soldats de Tsahal ainsi que toutes les membres des forces de l’ordre dans leur action contre les terroristes, pour garantir la sécurité des Israéliens », a fait savoir le cabinet de Netanyahu par voie de communiqué, en réaction à des critiques formulées par des députés de la coalition d’extrême droite à l’encontre de Tsahal.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.