Rechercher

Le chef du Mossad discute du nucléaire iranien avec Lapid avant son voyage aux US

L'Etat hébreu a conclu un accord avec Boeing pour l'achat de 4 avions de ravitaillement KC-46 nécessaires pour frapper l'Iran

Le Premier ministre Yair Lapid rencontre le chef du Mossad David Barnea le 1er septembre 2022. (Autorisation)
Le Premier ministre Yair Lapid rencontre le chef du Mossad David Barnea le 1er septembre 2022. (Autorisation)

Le Premier ministre Yair Lapid s’est entretenu jeudi avec le chef du Mossad David Barnea avant que ce dernier parte la semaine prochaine aux États-Unis pour des discussions sur l’accord nucléaire iranien, qui serait sur le point d’être signé.

« La réunion s’est concentrée sur l’accord nucléaire avec l’Iran et la préparation du chef du Mossad pour la poursuite de l’effort israélien sur cette question », indique un communiqué du bureau du Premier ministre.

Par ailleurs, l’avionneur américain Boeing a signé un contrat avec Israël pour lui fournir quatre avions de ravitaillement KC-46, a indiqué jeudi la société dans un communiqué.

Ces appareils seraient nécessaires pour mener des frappes contre des cibles en Iran, à quelque 2 000 kilomètres d’Israël et bien au-delà du rayon d’action des avions israéliens.

Un Boeing KC-46 Pegasus de l’US Air Force de ravitaillement en vol se connectant à un avion de chasse F-35 au-dessus de la Californie, le 22 janvier 2019. (Crédit : Photo de l’US Air Force/Ethan Wagner)

Leur arrivée est prévue au plus tôt en 2025. Israël a demandé que cette date soit avancée – ce qui obligerait les États-Unis à renoncer à leur place dans l’ordre de réception des avions de Boeing – mais Washington a jusqu’à présent rejeté cette demande.

Emmanuel Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...