Le chef du parti travailliste insiste sur une solution à deux Etats
Rechercher

Le chef du parti travailliste insiste sur une solution à deux Etats

Avi Gabbay avait semé le trouble en envisageant un accord de paix avec les Palestiniens sans évacuation d'implantations

Avi Gabbay, dirigeant du parti travailliste, en conférence de presse dans les bureaux du parti à Tel Aviv, le 1er octobre 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Avi Gabbay, dirigeant du parti travailliste, en conférence de presse dans les bureaux du parti à Tel Aviv, le 1er octobre 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le chef du parti travailliste israélien, Avi Gabbay, a exprimé mercredi son soutien pour une solution à deux Etats avec les Palestiniens, après des propos controversés sur le maintien des implantations dans tout futur accord de paix.

« Je crois à une solution à deux Etats pour deux peuples », a-t-il affirmé lors d’une conférence à Jérusalem.

« Je ne connais pas d’autres solutions », a-t-il ajouté.

« Nous devons entamer des négociations ».

Pour lui, tout accord avec les Palestiniens doit aussi impliquer des pays de la région.

Le mois dernier, Gabbay avait semé le trouble dans l’opposition en envisageant un accord de paix avec les Palestiniens sans évacuation de implantation.

Les implantations sont illégales au regard du droit international et sont considérées comme un obstacle majeur à un règlement du conflit entre Israéliens et Palestiniens et à une solution dite à deux Etats, c’est-à-dire la création d’un Etat palestinien coexistant avec Israël.

De grands responsables du parti travailliste avaient négocié les accords d’Oslo sur l’autonomie palestinienne en 1993.

Elu à la tête du parti travailliste en juillet, M. Gabbay est un nouveau venu en politique après avoir été le directeur de l’entreprise de communications israélienne Bezeq.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...