Le cinéma et l’espace intime : Cycle de projections en français du 11/5 au 6/7
Rechercher

Le cinéma et l’espace intime : Cycle de projections en français du 11/5 au 6/7

Le cycle présentera des films français introduits par une présentation qui abordera sous différents prismes le traitement de l’espace intime dans le cinéma

Un nouveau cycle de projections se tiendra un mardi sur deux du 11 mai au 6 juillet 2021 à l’auditorium de l’Institut français de Tel Aviv (Rothschild, 7).

Le cycle, intitulé « Intérieurs : le cinéma et l’espace intime », présentera des films français ou coproduits avec la France, introduits par une présentation qui abordera sous différents prismes le traitement de l’espace intime dans le cinéma.

Il sera organisé sous le commissariat de Dr. Dan Chyutin, maître de conférences au département de cinéma et de télévision Steve Tisch de l’Université de Tel Aviv.

Ouvert à tous, professionnels, étudiants ou simplement passionnés de cinéma, l’Institut français leur promet qu’ils trouveront dans cet événement « d’autres pistes de lecture, sous un angle architectural, de films incontournables issus du patrimoine cinématographique ».

Les cinq films, réalisés entre 1924 et 2012, qui seront présentés sont :

L’Inhumaine (Marcel l’Herbier, 1924)
Thème : La maison et la rêverie poétique
Séance inaugurale
Le mardi 11 mai à 18h

Zéro de Conduite (Jean Vigo, 1933)
Thème : La maison de l’enfance et la « concentration de l’intime »
Le mardi 25 mai à 19h30

Lumière d’Eté (Jean Grémillon, 1943)
Thème : La maison comme axis mundi
Le mardi 8 juin à 19h30

L’Heure d’Eté (Olivier Assayas, 2007)
Thème : La maison et l’espace de la mémoire
Le mardi 22 juin à 19h30

Yema (Djamila Sahraoui, 2012)
Thème : La maison entre intérieur et extérieur, ouverte et fermée
Le mardi 6 juillet à 19h30

Le cycle accueillera Mor Kadishzon, philosophe et traductrice, lors de la séance inaugurale. Elle a récemment traduit en hébreu pour les éditions Babel le livre La poétique de l’espace, du philosophe français Gaston Bachelard, ouvrage de référence dans la pensée architecturale depuis sa parution en 1958.

Les interventions seront en anglais, les films seront en français, sous-titrés en anglais à l’exception du film « Yema », en langue arabe, sous-titré en anglais.

L’entrée sera de 25 shekels (15 shekels pour les détenteurs de la carte membre de l’Institut français d’Israël et gratuit pour les étudiants).

« Depuis 2020, l’Institut français d’Israël a inscrit dans ses priorités stratégiques un plan d’action global pour les industries culturelles et créatives dans lequel l’architecture constitue l’un des axes prioritaires », a écrit l’Institut. « Dans cette perspective, un grand projet, ‘Ensemble en ville !’, a été mis en place afin de favoriser des collaborations professionnelles entre experts israéliens et français en architecture, design social et urbanisme mais aussi, dans une logique interdisciplinaire, entre universitaires, sociologues ou philosophes souhaitant (re)penser l’espace public, ses enjeux, ses dynamiques avec pour objectif l’amélioration du bien-être dans la ville. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...