Le Comité de l’AP recommande un report des élections de 6 mois
Rechercher

Le Comité de l’AP recommande un report des élections de 6 mois

Les responsables disent qu’un jugement refusant la tenue d’un scrutin à Gaza rend nécessaire le report des élections municipales

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pendant une rencontre avec une délégation des Fédérations juives de pays arabes, à Ramallah, le 28 mars 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pendant une rencontre avec une délégation des Fédérations juives de pays arabes, à Ramallah, le 28 mars 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le Comité Central en charge des élections en Palestine a vivement recommandé lundi au président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas de reporter les élections municipales d’au moins six mois après que la Haute Cour de l’AP ait ordonné l’exclusion de la tenue du scrutin dans la Bande de Gaza, contrôlée par le Hamas, le limitant à la seule Cisjordanie.

Le Comité a fait savoir qu’un report serait “dans l’intérêt palestinien” à la lumière du jugement rendu.

Ce jugement de la Cour pourrait mettre un terme aux espoirs que le scrutin municipal devienne le premier depuis 2006 assurant la participation à la fois du Hamas et de l’AP.

“L’ordonnance du tribunal exige la mise en oeuvre de la décision gouvernementale sur la tenue des élections locales”, a affirmé le président de la Cour, Hisham al-Hatoo, devant une salle d’audience comble dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie.

Il a indiqué toutefois que le système judiciaire, à Gaza, ne présente pas les « garanties nécessaires » au bon déroulement du scrutin.

Les élections devaient initialement avoir lieu le 8 octobre pour choisir les Conseils municipaux de quelque 416 cités et villes de Gaza et de Cisjordanie.

Si le Hamas avait boycotté les dernières élections municipales en 2012, il avait assuré de sa participation cette année.

Le 8 septembre, le Tribunal avait suspendu le scrutin suite à des querelles entre le Fatah et le Hamas portant sur les listes de candidats.

L’agence d’information officielle palestinienne WAFA a annoncé, samedi, qu’une nouvelle date devrait être choisie d’ici un mois.

Le Hamas a immédiatement réagi, qualifiant la décision prise lundi de “politique”.

“La décision concernant les élections prise par la Haute-Cour est discriminatoire et ratifie la division” entre Gaza et la Cisjordanie”, a fait savoir le Hamas dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...