Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Le complotiste Hani Ramadan privé de conférence à Roubaix

Complotiste, anti-sioniste obsessionnel, et intégriste, l'islamologue Hani Ramadan s'est vu interdire de conférence, suite aux demandes pressantes de Xavier Betrand et d'associations

Hani Ramadan lors d'une conférence à la mosquée de Villeneuve d'Asq (Crédit : capture d'écran/Youtube)
Hani Ramadan lors d'une conférence à la mosquée de Villeneuve d'Asq (Crédit : capture d'écran/Youtube)

Une conférence qui devait avoir lieu samedi dans une mosquée de Roubaix, dans le nord de la France, au cours de laquelle devait intervenir l’islamologue suisse intégriste Hani Ramadan, a été annulée, a indiqué mardi la mosquée sur les réseaux sociaux.

La décision a été prise à l’issue d’une réunion du conseil d’administration de la mosquée Bilal, « pour mettre fin à toute polémique autour de ce sujet », a écrit la mosquée sur son compte Facebook.

Hani Ramadan est le frère de l’universitaire Tariq Ramadan, et le petit-fils de Hassan El Banna, fondateur des Frères musulmans égyptiens.

Le président de droite de la région, Xavier Bertrand, avait demandé lundi au préfet d’interdire cette conférence, faisant valoir que Hani Ramadan et un autre intervenant, Eric Younous, un prédicateur converti, gravitant dans la mouvance salafiste, avaient tenu des propos « totalement à l’encontre des valeurs républicaines qui sont l’égalité entre les femmes et les hommes et la laïcité ».

« Nous ne pouvons accepter que des manifestations publiques, au cours desquelles des prédicateurs prônent la haine et la division nationale, puissent se tenir sur le territoire de la République française », avait écrit M. Bertrand.

A l’extrême droite, le vice-président du Front national (extrême droite) Steeve Briois, élu de la région, avait jugé inadmissible que la France « laisse pénétrer un prédicateur islamiste étranger » sur son sol, « alors que la France vit encore sous l’état d’urgence ».

En septembre 2002, Hani Ramadan avait fait scandale en défendant dans une tribune publiée dans Le Monde l’application de la charia et la lapidation des femmes adultères. Il avait ensuite été licencié de son poste d’enseignant de français par le gouvernement genevois pour propos « contraires aux valeurs démocratiques et aux objectifs de l’école publique ».

En septembre 2016, la ville de Nîmes (sud-est) avait déjà annoncé l’interdiction d’une conférence de Hani Ramadan, estimant que ses prises de paroles allaient « à l’encontre des valeurs de la République ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.