Le compte à rebours pour l’immunité de Netanyahu a débuté
Rechercher

Le compte à rebours pour l’immunité de Netanyahu a débuté

Le procureur général a remis à la Knesset l'acte d'inculpation du Premier ministre, comprenant 333 témoins et indiquant que le procès se déroulera à Jérusalem

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu répond à la décision de sa mise en examen pour corruption, le 21 novembre 2019 (Capture d'écran )
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu répond à la décision de sa mise en examen pour corruption, le 21 novembre 2019 (Capture d'écran )

Le procureur général a remis lundi au président de la Knesset Yuli Edelstein l’acte d’inculpation dans trois affaires pour corruption contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Dans une lettre adressée au président de la Knesset, Mandelblit indique que la période de 30 jours durant laquelle Netanyahu peut demander à la Knesset de lui accorder l’immunité, commence aujourd’hui, et non au moment de l’annonce de la mise en accusation, le 21 novembre, comme l’avaient initialement indiqué les autorités et les médias.

Cela signifie que la Knesset a jusqu’au 1er janvier pour décider d’accorder ou non l’immunité à Netanyahu.

On ignore comment la Knesset procédera, car la loi stipule que les décisions d’immunités doivent être prises par la Commission de la Knesset, mais elle n’a pas été formée en raison de l’échec de Netanyahu et de son rival Benny Gantz à la formation d ‘une coalition à l’issue des élections du 17 septembre. Une partie des travaux de formation de la coalition consiste à répartir les commissions de la Knesset.

Dans l’acte d’accusation, Mandeblit indique pour la première fois que le procès se déroulera au tribunal du district de Jérusalem.

L’acte d’accusation comporte une liste de 333 témoins de l’accusation.

Cette liste est un véritable trombinoscope des associés et proches de Netanyahu, et de politiciens et journalistes israéliens reconnus.

Y figurent notamment de riches amis et bienfaiteurs de Netanyahu au fil des ans, Sheldon et Miriam Adelson ; Ron Lauder ; les deux hommes impliqués dans l’affaires 1000, Arnon Milchan et James Packer et le cousin et mécène de Netanyahu, Nathan Milikowsky.

Y figurent également des personnes ayant été de proches conseillers de Netanyahu au fil des ans, notamment Ron Dermer, Perach Lerner, Nir Hefetz, David Shimron, David Sharan, Ran Baratz et Shlomo Filber.

Des responsables de la Défense, comme l’ancien conseiller à la sécurité nationale Uzi Arad, l’ancien chef du Shin Bet Yuval Diskin et l’ancien chef du Mossad Tamir Pardo.

D’autres politiciens, actuels et à la retraite, figurent sur cette liste, dont Yair Lapid, Eitan Cabel, Yariv Levin, Zeev Elkin, Tzipi Livni, Tzachi Hanegbi, Yinon Magal et Gilad Erdan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...